Le ministère de la Santé Publique a annoncé, dimanche, un deuxième cas confirmé de coronavirus en Tunisie. Il s’agit d’une personne âgée de 65 ans, a précisé le ministère, dimanche après-midi, dans un communiqué. Les analyses ont confirmé que cette personne venant de l’Italie, est atteinte du virus corona, a-t-il ajouté.

La personne contaminée par le Covid-19 a été mise en quarantaine, samedi, 7 mars, à l’hôpital universitaire Farhat Hached à Sousse, a précisé le directeur régional de la santé à Sousse, Sami Rekik, dans une déclaration.

Selon le même responsable, cette personne est originaire de Mahdia. Elle est rentrée en Tunisie, il y a deux semaines et elle est diabétique. « Tous les individus qui ont été en contact avec cette personne seront dépistés et diagnostiqués », a encore indiqué Sami Rekik.

Le directeur des Soins de Santé de Base au ministère de la Santé Publique, Chokri Ben Hammouda, a souligné la nécessité de « s’isoler volontairement », pour les voyageurs en provenance des pays touchés par l’épidémie.

« Ces voyageurs devraient s’isoler volontairement pendant 14 jours au moins. Parce qu’elles pourraient être atteintes du virus sans le savoir et sans que les symptômes (fièvre…) soient immédiatement détectés par les contrôles sanitaires », a-t-il expliqué.

« Notre objectif est d’éviter la propagation du virus et d’avoir moins de cas confirmés. L’isolation volontaire aide beaucoup les autorités à contrôler la situation », a-t-il encore lancé.

Le département de la Santé publique avait annoncé, le 2 mars 2020, le premier cas de coronavirus en Tunisie. Il s’agit d’un quadragénaire tunisien ayant contracté la maladie en Italie. Les autorités sanitaires rassurent que la situation est suivie de près.

Une très grande partie des cas enregistrés en Tunisie concerne des ressortissants tunisiens de retour d’Italie, pays qui figure parmi les pays européens les plus touchés par les cas enregistrés de coronavirus.

Le virus, s’il est traité à temps, n’est pas mortel, tiennent à rappeler les autorités sanitaires. Elles appellent, à cet effet, à respecter les règles d’hygiène afin de se protéger.

Jusqu’à hier, le ministère de la Santé a tenu à préciser, dans un communiqué, qu’il poursuit la surveillance et les mesures de prévention du coronavirus. Il a annoncé, dans ce contexte, qu’il a effectué, à ce jour, 136 tests de dépistage du virus. Tous sont revenus négatifs.

Toujours selon de département de la Santé Publique, plus de 2000 personnes ont été mises en quarantaine dans les différentes régions de la Tunisie, dont 750 individus ont achevé la période de surveillance et ont été autorisées à rompre l’isolement.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. karabaka youssef

    09/03/2020 à 08:31

    La situation en Tunisie est encore maitrisable, mais tous les indices à l’intérieur et auprès de nos voisins, montrent que la transmission de ce virus et en rythme croissant.
    Et tant, que ns sommes encore dans une situation non critique, et vu que la date de la trouvaille d’un traitement n’est pas certaine et la limite de nos moyens et capacités à faire face à une large épidémie,
    Il est indispensable, de part la sagesse, d’anticiper et de prendre d’autres mesures dans l’immédiat et ne pas être derrière le rythme de croissance de ce virus.
    Ainsi, avancer les vacances des élèves, reporter tout les événements interne et externe, se contenter avec l’extérieur des vols et transport des marchandises, encourager les congés, ce qui peut travailler à la maison il le faire, reporter les mesures administratives qui nécessitent les déplacements massif (vignettes…)
    Prendre des mesures au porté vaut mieux que de prendre, le cas échéant, des mesures plus pénibles et plus sévères. Jouant dans une situation aisée vaut mieux de jouer des conditions insupportables : n’oubliant pas que notre vie et en jeux.

    Répondre

Laisser un commentaire