Le championnat d’Afrique à l’Ile Maurice est l’échéance immédiate.

Ils ne sont plus que quatre haltérophiles retenus pour préparer les tournois qualificatifs aux Jeux olympiques de Tokyo. Il s’agit de Chaima Rahmouni ( 64 kg ), Nouha Landoulsi ( 55 kg ), Karem Hénia ( 73 kg) et Aymen Bacha ( 109 kg ). Ils sont déjà, depuis le 4 mars, à Azerbaïdjan, en stage de préparation qui se poursuivra jusqu’au 12 avril sous la férule de l’entraîneur égyptien Khaled Korani. Ils rallieront, par la suite,  l’Ile Maurice pour prendre part au championnat d’Afrique.

 Stages à Nabeul et Monastir

Les autres haltérophiles devant participer au championnat d’Afrique poursuivent un stage de préparation à Nabeul ayant débuté le 25 février et s’achevant le 14 mars. Et seront rassemblés une seconde fois du 2 au 12 avril 2020, date du départ à l’Ile Maurice. La sélection masculine, encadrée par l’entraîneur national Béchir Toumi, est composée de Ayoub Salem (55 kg), Amine Bouhajba (61 kg), Mohamed Aziz Mechiti (61 kg), Mohamed Aziz Belhadj (67 kg), Sélim Béchimi (73 kg) et Ramzi Bahloul (81 kg). Quant à la sélection dames, entraînée par Majed Ben Amara et Libaba Ben Chebba, elle se compose de Zohra Chihi (49 kg), Chaima Dérouiche ( 55 kg ), Aya Rezgui (59 kg), Yosra Labidi (64 kg), Jawaher Kacemi (71 kg) et Amani Ben Moussa (87 kg). La délégation tunisienne à l’Ile Maurice sera conduite par le membre fédéral Najeh M’layeh.

S.K.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire