Irons-nous vers des rues désertes et serons-nous condamnés à rester à la maison, comme c’est le cas en Italie ? En tout cas, plusieurs familles dans le Grand Tunis ont déjà opté pour cette approche et ont limité leurs déplacements par mesures de prévention. Vivement donc le retour aux veillées avec les enfants et en famille mais ceci n’est pas de nature à rassurer les propriétaires des restos et cafés

Le passage du coronavirus au stade de pandémie  a poussé les décideurs, dans notre pays comme partout dans le monde, à intensifier les mesures préventives pour éviter le pire, c’est-à-dire l’accélération de la propagation du covid-19, avec le risque de se trouver dans une situation de débordement et d’impuissance, donc face à un scénario des plus cauchemardesques. En Tunisie, l’Etat a jusqu’à l’heure réussi à endiguer l’expansion du virus et compte prendre des décisions draconiennes dans les jours à venir dans le cadre du plan national de lutte contre le coronavirus.

Désinfection des places publiques

A cet effet, des opérations de nettoyage et de désinfection ont été entamées par la Transtu, ciblant notamment les bus et les métros. Le président-directeur général de cette société, Anis Malouchi, a par ailleurs déclaré à la TAP que des caméras thermiques ont été installées hier au niveau des principales stations de la capitale, à savoir le TGM, le Passage et la Place Barcelone. Il a souligné que la généralisation de ces caméras est attendue dans les prochains jours.
Les opérations de désinfection ne se sont pas limitées aux stations de la capitale, mais certaines mosquées ont été visées par cette mesure préventive avant le prêche d’hier, vendredi, qui draine un grand nombre de fidèles, à l’instar de la grande mosquée Zitouna. Par ailleurs, et suite à une réunion tenue au siège du ministère de la Santé, à laquelle ont pris part les deux ministres Ahmed Adhoum et Abdellatif Mekki, ainsi que le Mufti de la République, Othman Battikh, des recommandations ont été publiées appelant surtout les cas suspects à éviter de fréquenter les mosquées et les imams à raccourcir la durée des prêches et des prières.

Le narguilé bientôt interdit dans les cafés ?

Haut lieu de rencontres, cafés et restaurants sont obligés d’utiliser des gobelets jetables pour le moment et disposer de gel désinfectant ou de savon liquide pour leurs clients . Leur fermeture est envisageable mais toujours selon l’évolution de la propagation du virus. « Si on est obligé de les fermer, on le fera », a déclaré la maire de la ville de Tunis, Souad Abderrahim. Le narguilé ou la chicha est aussi dans le collimateur et la décision de son interdiction dans les cafés ne tardera pas à être prise.

Matches de foot reportés

De son côté, la Fédération tunisienne de football vient d’annoncer dans un communiqué le report, à une date ultérieure, des matches prévus pour samedi et dimanche 14/15 mars, pour la catégorie des jeunes, ainsi que le report de tous les matches des ligues régionales. Il a été aussi décidé de reporter à dimanche la vente des billets pour l’épreuve de coupe de Tunisie. L’éventualité de reporter les matches de la coupe n’est pas écartée. Cette décision reste tributaire de l’évolution de la situation dans le pays.

Ugtt,Utica et Utap : coordonner les efforts de lutte

Ne s’arrêtant pas aux départements précités, le ministère des Finances, et toujours dans le cadre du plan national de lutte contre le coronavirus, a invité les contribuables à ne pas attendre les dates limites et déposer leurs déclarations d’impôt à partir d’hier, vendredi 13 mars, afin d’éviter les longues files d’attente.
Avant-hier, le ministre de la Santé s’est réuni avec le secrétaire général de l’Ugtt, Noureddine Taboubi, Samir Majoul, président de l’Utica, et le président de l’Utap, Abdelmajid Ezzar. Au menu des discussions, la coordination des efforts dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre le coronavirus.

Retour aux veillées en famille

Irons-nous vers des rues désertes et serons-nous condamnés à rester à la maison, comme c’est le cas en Italie ? En tout cas, plusieurs familles dans le Grand Tunis ont déjà opté pour cette approche et ont limité leurs déplacements par mesures de prévention. Vivement donc le retour aux veillées avec les enfants et en famille mais ceci n’est pas de nature à rassurer les propriétaires des restos et cafés.
Aussi bien sur son site officiel que sur les réseaux sociaux, les chaînes de télévision et les stations de radio, le ministère de la Santé a multiplié la diffusion de spots de prévention et de sensibilisation visant à endiguer la propagation du Covid-19.
Selon la directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Insaf Ben Alaya, plus de trois mille personnes ont été placées en quarantaine depuis la mise en place de la stratégie en question, mille d’entre elles ont pu regagner leur domicile.

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire