Enda comptait plus de 362.000 emprunteurs et détenait un portefeuille de plus de 200 millions de dollars, à la fin de 2018.


En application de la convention de prêt ratifiée, le 3 mars 2020, la banque néerlandaise de financement du développement de l’entrepreneuriat (FMO) a octroyé un financement de 50 millions d’euros à l’institut de microfinance tunisien, «Enda Tamweel». Ce prêt, d’une valeur de 20 millions, est octroyé par la FMO et de 30 millions syndiqués auprès des investisseurs. Le crédit syndiqué est une technique de financement à l’échelle internationale. Il se réalise par l’acquisition de ressources issues du marché monétaire international.

Cet emprunt se fait sous forme de prêts bancaires à moyen terme.
L’objectif de ce soutien est de fournir les financements nécessaires sous forme de prêts à «Enda Tamweel» en vue de lui permettre de servir ses clients opérant notamment dans les secteurs de l’agroalimentaire et du commerce, représentant chacun 30% du portefeuille de prêts.

Position avantageuse
A noter qu’ «Enda Tamweel» est la première institution de microfinance (IMF) en Tunisie. Elle bénéficie d’une position avantageuse sur le marché, vu son sérieux, son respect de la réglementation et son suivi des projets engagés. Elle a pu ainsi accaparer une part de marché de 61%. Disposant d’un vaste réseau d’agences, au nombre de 93, employant 1.700 personnes, à travers le pays ainsi qu’une solide compréhension des besoins du marché local de microcrédit, cette institution constitue une référence dans le microcrédit.

Ce n’est pas par hasard qu’Enda comptait plus de 362.000 emprunteurs et détenait un portefeuille de plus de 200 millions de dollars, à la fin de 2018. A la même période, son bénéfice annuel a atteint les 6 millions de dollars. L’institution a apporté une réponse pertinente aux jeunes en chômage dont le taux est de 35% contre une population active composée de 24% de femmes. L’institution «Enda Tamweel» assume aussi une mission sociale de grande envergure dans la mesure où elle a sauvé plus d’une famille de la pauvreté et de la précarité. Son travail est, d’ailleurs, apprécié par l’Agence de notation Planet rating qui lui a attribué une excellente note en matière d’impact social de ses activités.

«Enda Tamweel» se distingue une nouvelle fois grâce aux financements obtenus et aux crédits octroyés. Elle a réalisé une augmentation de capital de 27,6 millions d’euros suite aux investissements de plusieurs organismes étrangers dont la filiale de l’Agence française de développement, Proparco, ainsi que le fonds Mena pour les micro, petites et moyennes entreprises, «Sanad». Enda compte poursuivre ses activités sur cette lancée pour élargir le portefeuille de ses clients dans toutes les régions en leur permettant de réaliser leur micro-projet dans une spécialité rentable.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire