Les entreprises ont assuré leur transition vers le digital et demandent de plus en plus de spécialistes dans certaines spécialités liées à la gestion des réseaux, à leur maintenance et à la conception des sites web. Cette nouvelle orientation a incité plusieurs jeunes à se former dans les technologies de l’information et de la communication.


Les métiers liés aux technologies de l’information et de la communication (TIC) offrent plusieurs opportunités d’emploi en Tunisie et à l’étranger pour les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur. En effet, contrairement aux branches classiques comme le français, les sciences naturelles et la philosophie, les spécialités gestion des réseaux, la conception des pages web et la maintenance des équipements informatiques ont la cote sur le marché du travail. En effet, plusieurs grandes entreprises mais aussi de petite et de moyenne taille ont ouvert leurs portes dans notre pays, au cours des dernières années en cherchant des spécialistes parmi les diplômés du supérieur pour effectuer les tâches demandées. Les chefs d’entreprise  font face, cependant, à un manque de ressources humaines dans certaines spécialités informatiques. Certains Tunisiens, qui font leur formation ou leur stage à l’étranger, ne pensent pas souvent à retourner au pays, vu que les conditions de travail, les avantages et les salaires sont meilleurs que ceux qui existent dans les entreprises tunisiennes.

C’est pour cela qu’ils préfèrent rester dans les pays d’accueil et emmènent parfois leurs familles. Ces stages effectués dans de grands centres de formation réputés sont d’un grand apport pour ces spécialistes tunisiens qui ont le droit de s’informer des dernières innovations dans les domaines digitaux et d’enrichir leurs connaissances. Ces spécialistes confirmés ne courent pas les rues et il faut effectuer des recherches pour dénicher ces jeunes qualifiés capables de gérer les réseaux informatiques les plus complexes. La Tunisie dispose aussi d’écoles supérieures en technologie informatique ainsi que des centres de formation de haut niveau qui forment, chaque année, de nombreux spécialistes mis à la disposition des entreprises.

Digitalisation des entreprises

Certains jeunes veulent lancer, une fois leur formation terminée, leur propre projet en contractant souvent un crédit. Le marché connaît une véritable ruée vers les métiers liés à l’informatique et au digital. D’autant plus que plusieurs entreprises, toutes spécialités confondues, ont assuré leur transition pour passer au digital. Toutes les tâches effectuées sont automatisées en utilisant des logiciels et des applications performantes. En fait, parmi les nouvelles sociétés qui réussissent bien, on compte celles qui conçoivent et fabriquent des logiciels destinés aux entreprises. Ces applications concernent la gestion des salaires, les cotisations sociales, les ressources humaines, le triage des stocks, les quantités produites et autres. Les grandes entreprises font appel à ces startup en vue d’acquérir ces produits qui ont un rôle important à jouer dans l’entreprise.

La confection de ces logiciels requiert  une connaissance poussée dans le domaine du digital destiné aux entreprises. Ces startup  sont gérées par de jeunes informaticiens qui sont aidés par un effectif léger constitué de spécialistes dans le domaine de l’informatique. Désormais, l’entreprise ne peut pas fonctionner correctement sans l’utilisation de ces logiciels qui effectuent des tâches automatiquement et rapidement avec un taux d’erreur minime. Les informaticiens ne cessent d’innover en permanence pour introduire des nouveautés dans ces applications à forte valeur ajoutée qui peuvent également être vendues, non seulement pour le marché local, mais aussi pour les marchés extérieurs.

La Tunisie, qui a opté pour la digitalisation dans le cadre de sa stratégie nationale de promotion du digital à tous les niveaux, encourage les jeunes qui veulent lancer ces startup technologiques dont les produits sont très demandés par les chefs d’entreprise du secteur industriel. La confection  de ces applications n’exige pas des matières premières, mais juste un savoir-faire pour pouvoir produire un contenu intelligent.  L’entreprise peut se servir de ces applications sur le moyen et long terme sans être obligé de renouveler le paiement. De tels logiciels sont vendus jusqu’à 1.000 dinars, voire plus en fonction des tâches prévues et du contenu.

Un gisement rentable

Un autre domaine qui fait appel à ces startup  est celui de la gestion des réseaux informatiques. Chaque entreprise est dotée, en effet, d’Internet et  d’Intranet. Leur installation nécessite connaissances poussées, et ce, pour assurer la connexion de tous les ordinateurs de l’entreprise aux réseaux précités. C’est un travail complexe exigeant l’intervention de spécialistes chevronnés. Ces derniers effectuent aussi la maintenance périodique des équipements mis en place et des réseaux pour qu’ils fonctionnent correctement. Toutes les tâches de l’entreprise  sont digitalisées:  de la gestion du paiement des salariés jusqu’à la comptabilité analytique en passant par les cotisations des caisses sociales et la répartition des ressources humaines. Et toutes ces tâches sont effectuées à l’aide de logiciels et  d’ordinateurs mobilisés en nombre suffisant.

Parmi les autres spécialités dont les entreprises ont tant besoin, on peut citer aussi la conception des pages ou des sites web. Le commerce en ligne étant devenu une exigence pour toute entreprise qui veut augmenter son chiffre d’affaires commercial, il est normal de concevoir et de mettre en ligne son site web. Encore faut-il que celui-ci soit bien conçu au niveau de l’ergonomie, la fonctionnalité et l’esthétique, et ce, pour attirer le maximum d’acheteurs potentiels. Les jeunes informaticiens ne manquent pas d’idées à ce niveau et sont capables de fabriquer des sites web de niveau comparable à  ceux qui existent dans les pays européens. Des startup sont également actives en Tunisie pour concevoir ces sites web qui exigent beaucoup de savoir-faire.

Chaque entreprise est appelée à préparer son catalogue en ligne comportant les différents produits à commercialiser. La liste des produits en question doit être claire et pratique pour que chaque visiteur puisse cliquer sur le produit de son choix et acheter en ligne sans être obligé de se déplacer sur place. Le fait est que l’on a remarqué que plusieurs entreprises n’ont pas vraiment adhéré à l’e-commerce même si elles  disposent d’un site web en ligne utilisé comme une vitrine uniquement. Il va sans dire que le site e-commerce doit être relié au serveur de paiement en ligne pour que les consommateurs effectuent leurs achats en utilisant leur carte de crédit.

Le digital en progression

Les perspectives de la digitalisation en Tunisie sont plutôt rassurantes dans la mesure où chaque entreprise compte introduire le numérique pour automatiser les différentes tâches administratives et industrielles. En outre, les sites web commerciaux sont en progression constante. Et cette transition vers le digital fait appel à des spécialistes en informatique qui sont des gestionnaires des réseaux, des concepteurs de sites et de portails web outre ceux qui sont chargés de la maintenance et de la mise en fonction des équipements. Du pain sur la planche pour ces startup  au cours des années à venir. La recherche-développement doit également figurer en bonne place notamment dans la conception des logiciels en introduisant à chaque fois de nouvelles fonctions, et ce, pour inciter les chefs d’entreprise  à renouveler leur application.

En fait, un contact permanent doit lier le responsable de la startup avec le chef d’entreprise   pour lui proposer un nouveau logiciel qui peut remplacer l’ancien devenu obsolète ou dépassé.

L’entreprise acheteuse  peut dépenser une somme élevée pour acquérir ce produit capable d’effectuer plusieurs tâches en appuyant sur quelques boutons. Evidemment, des spécialistes bien formés   doivent être affectés au service de gestion informatique pour pouvoir utiliser ces applications intelligentes.

De nouveaux horizons sont ouverts devant les jeunes dans le domaine digital au cours des années à venir. Ils peuvent lancer leur propre entreprise dans ce domaine ou intégrer  une entreprise en exercice. Les programmateurs et les spécialistes des réseaux sont très demandés à tel point que l’entreprise ne trouve pas, parfois, le nombre suffisant pour satisfaire tous ses besoins. Ces spécialités requièrent  certaines qualités pour réussir comme l’intelligence, la passion pour l’informatique et le travail selon un ordre précis.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire