Le ministère de l’Intérieur n’a pas beaucoup attendu pour  passer la vitesse supérieure et mettre en application les mesures prises récemment par la présidence de la République dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus dont la limitation de la circulation pour les personnes et les véhicules qu’en cas d’extrême besoin et l’interdiction des rassemblements de plus de trois personnes en dehors des horaires du couvre-feu décrété le 18 mars.

L’heure n’est plus à la sensibilisation mais plutôt à la rigueur et l’application de la loi. Les véhicules circulant sans nécessité d’urgence seront saisis, a mis récemment en garde le ministère. Plusieurs procès-verbaux ont été rédigés à l’encontre des personnes qui n’ont pas respecté le confinement total, des cartes grises et des permis ont été retirés ces deux derniers jours en application des nouvelles mesures prises. Un durcissement de nature à rassurer les citoyens mais pas les têtus qui ne réalisent toujours pas la gravité de la situation en dépit de l’hécatombe causée par le coronavirus.

Malgré les multiples avertissements, des énergumènes (on ne peut les qualifier que de cette manière) ont continué à sortir la nuit, transgressant ainsi l’état d’urgence et faisant fi de la loi. Certains n’ont pas hésité à recourir à la sempiternelle récupération de la question religieuse pour sortir en masse, arpenter les ruelles exiguës des quartiers populaires et scander des slogans qui ont laissé pantois  la majorité des citoyens. Sur ordre de qui et pourquoi des slogans à connotation religieuse? Allez savoir.

Le ministère de l’Intérieur n’est pas resté les bras croisés  et ses unités ont riposté de façon bien proportionnée. On ne badine pas avec la question sécuritaire quand il s’agit de préserver la sécurité nationale.  Des arrestations ont visé plus d’une vingtaine de personnes qui n’ont pas respecté la loi et ont manifesté au moment de l’application du couvre-feu au Kram la nuit de ce jeudi, selon le syndicat de police de Carthage.

Le ministre de l’Intérieur a tenu à suivre de très près le travail des unités policières et a effectué jeudi soir des visites d’inspection aux unités relevant de la police et de la garde nationale au Kram comme à d’autres points de déploiement, s’enquérant des  dispositions prises pour assurer l’application du couvre-feu et des difficultés auxquelles elles sont confrontées. A cette occasion, le ministre de l’Intérieur, Hichem Mechichi, a invité les forces sécuritaires à une application stricte de la loi et des mesures prises dans le cadre de l’appui aux efforts de l’Etat visant la lutte contre le coronavirus. 

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire