Financée par la Chine, l’académie sera bâtie sur une superficie de 16.000 mètres carrés et servira à la formation de diplomates tunisiens, africains et méditerranéens

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a procédé, hier, à la pose de la première pierre de la construction de l’Académie diplomatique à Tunis qui intervient en marge de la célébration de la Journée nationale de la diplomatie et du 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Tunisie et la Chine.

La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, notamment le ministre des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui, l’ambassadeur de Chine en Tunisie, ainsi que des responsables chinois et d’anciens ambassadeurs.

Le chef de l’Etat a pris connaissance des composantes du projet et de la maquette de l’Académie diplomatique qui doit remplacer l’Institut diplomatique pour la formation et les études.

Selon les données fournies par le ministère des Affaires étrangères, l’Académie sera bâtie sur une superficie de 16 mille mètres carrés pour un montant global s’élevant à 88,58 millions de dinars. Les travaux devront se poursuivre pendant 24 mois et démarreront en juillet prochain.

Dans une déclaration aux médias, Khemaïes Jhinaoui a indiqué que le projet est réalisé grâce à un financement chinois, ce qui témoigne, a-t-il souligné, des relations séculaires de coopération entre la Tunisie et la Chine.

L’Académie constituera une plateforme pour la formation de diplomates et de hauts cadres tunisiens ainsi que des diplomates africains et méditerranéens, a ajouté le ministre.

De son côté, l’ambassadeur de Chine en Tunisie, Wang Wenbin, a relevé que le coût d’envoi du projet de construction de l’Académie diplomatique qui coïncide avec la célébration du 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays revêt une dimension symbolique profonde et constitue une occasion pour rendre hommage à la diplomatie tunisienne.

Le diplomate chinois a affirmé l’importance du partenariat entre Tunis et Pékin, mettant en exergue les relations d’amitié «constantes et durables» entre les deux pays. Il a relevé que son pays soutient la candidature de la Tunisie pour occuper un siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité pour le mandat 2020-2021.

L’académie sera composée de plusieurs départements et formera des diplomates tunisiens et étrangers. Elle assurera la formation et la formation continue des diplomates tunisiens et étrangers, en particulier dans les domaines de la diplomatie générale, scientifique, technique et économique.

L’établissement renfermera, aussi, des centres d’apprentissage des langues étrangères pour les diplomates tunisiens et propose des cours d’arabe aux diplomates étrangers comme les Chinois, les Africains subsahariens et les Occidentaux.

Au niveau de la recherche, l’Académie sera dotée de laboratoires pour le suivi de l’actualité régionale et internationale, la prospection et la planification selon une démarche proactive. (TAP)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *