Dans le cadre du programme ‘’Gardons le fil ’’ mis en œuvre par l’Institut français de Tunisie, depuis l’annonce du confinement,  le programme offre une série de contenus accessibles en ligne et au goût de chacun et propose cette semaine une série de rendez-vous en ligne sur le thème des ‘’Jardins secrets’’.

Se découvrir, s’écouter et apprendre ou réapprendre à se connaître de l’intérieur en explorant les multitudes d’outils qui s’offrent à nous : méditation, jeux, écriture, analyse, philosophie… Voyagez au fin fond de vous-mêmes, en libérant vos esprits et en cultivant vos jardins secrets, c’est ce que nous proposent  les organisateurs de l’événement “Gardons le fil “.

Cette semaine, place au  cinéma en ligne, que l’on retrouve sur la Toile, mis à disposition gratuitement pour tous les cinéphiles. Voici une sélection sur les pépites trouvées, qui nous feront méditer, réfléchir et nous  évader.

Un documentaire sur le réalisateur du Voyage de Chihiro

“10 years with Hayao Miyazaki  “ est un documentaire en quatre parties, accessible en ligne gratuitement, sur le dessinateur, réalisateur et producteur japonais, Hayao Miyazaki, sorti en janvier 2019. Les épisodes sont disponibles sur le site web de la chaîne japonaise NHK et vous pouvez désormais les voir avec des sous-titres en français : Hayao Miyazaki est l’auteur de Princesse Mononoké, Nausicaä de la vallée du vent, Le château dans le ciel, Mon voisin Totoro, Le voyage de Chihiro, Le château ambulant…

Il fait souvent référence à l’écologie, thème exploré dans plusieurs de ses films. Dans une entrevue avec The New Yorker il dit qu’une grande partie de la culture moderne est “légère, superficielle et fausse», et qu’il attend, “pas complètement en plaisantant», une ère apocalyptique où les “herbes vertes sauvages» reprendront la Terre. Toutefois, il suggère que les adultes “ne devraient pas imposer leur vision du monde aux enfants».

Films pour enfants sur l’écologie

Initiez les enfants à l’écologie avec des thèmes comme la pollution, la protection des forêts, les déchets, la biodiversité. Faire prendre conscience que nous sommes responsables de la protection de notre environnement. Apprendre les bons réflexes pour préserver la planète.

Un excellent support de réflexion sur le rapport entre la nature et la culture, mais aussi sur ce qui sépare les singes des humains.

Les cinéphiles confinés pourront, donc, découvrir  les films programmés dans cette section à l’instar de “De Planeta “, un court-métrage rythmé sur l’urbanisation et l’impact des activités humaines sur la planète Terre. Ainsi qu’ “Un carré pour la biodiversité “, un magnifique court-métrage pour permettre aux enfants d’appréhender l’importance de la préservation de la biodiversité.

Sans oublier  “ Vagond  “, l’un des rares univers de science-fiction dystopique d’une  sélection de films proposée pour les petits enfants.  Les projections seront mises en ligne sur Imago, la plateforme vidéo gratuite de la transition  qui offre une sélection de plus de 2.500 vidéos entre documentaires, web séries, courts métrages et podcasts… Le meilleur de la création inspirante.

“Solutions» locales pour un désordre global  “de Coline Serreau (2010, 112’)

“Avec ce film, je montre qu’il existe partout dans le monde des gens qui, sans se connaître, font la même chose, ont la même philosophie de vie et les mêmes pratiques envers la terre nourricière. Mettre en lumière cette universalité des solutions, tout autant que leur simplicité, c’était vraiment le but du film» Coline Serreau. Un documentaire riche de sens qui dénonce les travers de la révolution verte et souligne l’importance de la place des femmes pour amorcer un changement de société.

«Home» de Yann Arthus-Bertrand (2009, 94’)

En 200 000 ans d’existence, l’homme a rompu un équilibre fait de près de 4 milliards d’années d’évolution de la Terre. Le prix à payer est lourd, mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l’humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer son mode de consommation.

«Anita» d’Arnaud, Félicien et Ilyas (2019, 13’)

Anita est devenue l’icône mondiale des jeunes pour le climat. On la reçoit partout, dans les médias, les parlements. Tout le monde se dit touché par son message. Pourtant, depuis le début de son mouvement, rien n’a changé et les projections des scientifiques s’empirent. Certains ne se serviraient-ils pas d’elle pour continuer de tout détruire, en donnant l’impression que la parole se libère ? Épuisée et à bout de forces, un personnage énigmatique nommé Thanas va lui proposer une porte de sortie.  Des rendez-vous incontournables à découvrir durant cette semaine.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire