La 56ème édition du Festival international de Hammamet est maintenue et aura lieu cet été dans une version tunisienne, a annoncé le Centre culturel international de Hammamet (CCIH), Maison de la Méditerranée pour la culture et les arts.

Cette édition 2020 aura lieu sans la participation des artistes étrangers non résidents dans le pays et en adoptant les consignes sanitaires et sécuritaires, lit-on dans un communiqué du CCIH publié mardi.

Le CCIH a fait savoir que la tenue du festival dans une version tunisienne est imposée par la conjoncture mondiale exceptionnelle à cause de la pandémie du Covid-19.

Le confinement général et les mesures sanitaires et sécuritaires prises dans les différents pays du monde ont rendu impossible pour les organisateurs d’effectuer les préparatifs pour l’accueil des artistes étrangers, indique la même source.

Le CCIH est l’institution qui gère ce festival annuel d’été dédié à la musique en plus d’autres spectacles dans les diverses formes artistiques.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Maghzaoui

    06/05/2020 à 07:58

    C’est peut être l’occasion ou jamais, de pouvoir effectuer des travaux d’entretiens au niveau des égouts de la ville de Hammamet qui déversent directement sur les plages jadis fréquentées par les touristes locaux et étrangers.J’ai toujours dit qu’en Tunisie, il y a deux gros problèmes 1) le manque de conscience professionnelle au sein des entreprises, en rencontre des travaux très mal finis, 2) Le plus flagrant réside dans le manque d’entretien que ce soit de la part de la municipalité au niveau du territoire communal, ou par l’état central ou par le gouvernorat par manque de budget destiné à l’entretien, si ce dernier élément fait défaut ? Soyez certain que des problèmes surgirssent tôt ou tard, et c’est le cas àTunis la capitale, Sfax , Sousse , Bizerte, Manastir , Kairouan, et beaucoup d’autres villes moyennes en Tunisie.

    Concernant le 56 ièm festival international de Hammamet qui va avoir lieu dans une version uniquement Tunisienne, je pense que c’est un mal nécessaire, et pour l’occasion le conseil municipal de cette ville touristique va pouvoir voter un budget et démarrer le plus rapidement possible les travaux d’entretiens par des entreprises très professionnelles, en évitant de les confier aux amis, c’est avec ceux ci que les problèmes commencent réellement !

    Répondre

Laisser un commentaire