Cette réunion a été axée essentiellement sur la pêche anarchique. Au début de la séance de travail, le ministre a dénoncé les infractions sur les ressources halieutiques qui ont été enregistrées au cours de la dernière période suite au développement de la pêche anarchique. Il a appelé à l’application rigoureuse de la loi à l’encontre de tout contrevenant sans exception.

Le ministre a rappelé, en outre, que le phénomène de la pêche anarchique s’est amplifié au cours des derniers mois pour constituer tout un écosystème à part entière.

De son côté, M. Abdelmajid Ezzar, président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap), s’est félicité du souci du ministère de lutter contre la pêche anarchique en consacrant la supériorité de la loi. Réviser les textes de loi Le ministre a invité les parties prenantes à donner l’importance nécessaire à l’encadrement, à la vulgarisation et au travail participatif entre le ministère et la profession.

M. Moez Belhaj Rhouma, président de la commission de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et des services connexes, a indiqué que ladite commission appuie les efforts du ministère de l’Agriculture pour ce qui concerne la lutte contre la pêche anarchique, recommandant de mettre à jour et réviser les textes de loi relatifs à la pêche.

Au cours de cette séance, trois axes principaux ont été discutés, à savoir l’application des textes de loi relatifs aux infractions et sanctions dans le secteur de la pêche, l’exécution et le suivi des programmes des commissions régionales mixtes pour la lutte contre la pêche anarchique et la mise en place d’une stratégie de communication pour faire face à ce type de pêche qui a des impacts négatifs sur le secteur.

A l’issue des discussions et de l’échange des points de vue et après avoir écouté les préoccupations des professionnels opérant dans le secteur, il a été convenu de s’engager pour appliquer la loi, d’accélérer la révision et l’actualisation des lois relatives à la pêche avant de les présenter à l’Assemblée des représentants du peuple, de renforcer les moyens humains et logistiques des agents de garde, chargés de la lutte contre la pêche anarchique, d’activer les réunions des commissions régionales de lutte contre ce phénomène.

Il a été convenu également d’élaborer une vision en commun avec la profession en vue de moderniser la pêche, et ce, en tenant compte des priorités.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire