Le porte-parole de la protection civile, le colonel major Moez Triaa a expliqué à La Presse que les efforts déployés par les services de la protection civile ont permis d’épargner l’unité de production et la partie réservée à l’administration de l’usine, seuls les deux dépôts de stockage ont été ravagés par l’incendie. La persistance du vent fort a contribué à la propagation des flammes, ajoute-t-il.

« Cet incident n’a entrainé que des dégâts matériels et aucune victime ou blessé grave ne sont à déplorer. Deux de nos agents ont été hospitalisés suite à l’inhalation de fumée mais leur état de santé ne présente aucun danger. Les causes de l’incendie ne sont pas toujours connues pour le moment mais une information judiciaire a été déjà ouverte par le tribunal de première instance de Sousse 2 à cet effet », informe Moez Triaa.

Sur un autre plan, et selon une source sécuritaire, il est bien difficile que l’origine de l’incendie soit criminelle. Le propriétaire de l’usine jouit d’une très grande popularité auprès des fonctionnaires. Il se pourrait que l’incendie se soit déclenché sous l’effet de la hausse température. Le vent fort qui a soufflé à compliquer la tâche des pompiers accourus sur les lieux.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire