Le documentaire «Caméra d’Afrique», 20 ans de cinéma africain, du réalisateur tunisien Ferid Boughedir, est sélectionné dans «Cannes Classics 2019», section parallèle du Festival de Cannes qui se tiendra dans sa 72e édition du 14 au 25 mai prochain.
Ce documentaire datant de 1983 est un travail de mémoire réalisé à partir d’extraits de films, de témoignages et d’interviews avec des cinéastes africains. Boughedir leur donne la parole dans ce documentaire qui retrace le rêve et la lutte pour instaurer un cinéma propre au Continent.

Cette coproduction tuniso-française d’une durée d’1h38 sera présentée en une copie restaurée en France dans le cadre d’un plan de restauration initié par l’Institut français et le Centre national du cinéma (CNC) sous l’égide du Comité pour le patrimoine cinématographique africain. La restauration est réalisée au Laboratoire du CNC à partir du scan 2K du négatif original 16 mm. Les ayants-droit de ce film sont les sociétés de production et de distribution «Marsa film» et «Les Films du Losange».

«Cannes Classics» 2019 présente «une série de documentaires sur le cinéma et sur l’histoire, des chefs-d’œuvre connus et des films rares en version restaurée venant de pays rarement honorés», lit-on dans le communiqué du Festival. Parmi les autres documentaires programmés, il y aura des œuvres restaurées de France, du Royaume-Uni, de Chine, du Japon, de Pologne, de Hongrie, de Géorgie et des Etats-Unis. Les films seront projetés en présence de leurs réalisateurs. Grand habitué de la Croisette, Boughedir sera présent à la projection de son film.

Parmi les grands classiques du cinéma sélectionnés à Cannes Classics 2019, «Easy Rider» de Dennis Hopper (1969) qui fera son retour à Cannes 50 ans après sa présentation en Compétition où il avait reçu le Prix de la première œuvre. Le film d’horreur «Shining» de Stanley Kubrick (1980) sera présenté en séance de minuit par le réalisateur mexicain Alfondo Cuaron. «La Cité de la peur» d’Alain Berbérian (1994) fêtera son 25ème anniversaire au cinéma de la Plage.

Luis Bunuel, réalisateur et scénariste mexicain, sera à l’honneur avec trois films, «Los Olvidados» (1950), «Nazari» (1958) et «l’âge d’Or» (1930). Il y aura aussi la projection de «Miracle à Milan» de l’Italien Vittorio De Sica (1951) et «Les Amours d’une blonde» du tchèque Milos Forman (1965).

Cannes Classics est une section créée en 2004 qui présente des copies restaurées de films anciens dont la restauration est faite en partenariat entre des sociétés de production ou des cinémathèques et des archives nationales.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire