La galère des entreprises touristiques depuis l’avènement de la pandémie de Covid-19  n’a que trop duré. Les effets collatéraux du coronavirus ont plongé le secteur dans la plus grave crise de son histoire. Afin d’éviter que celui-ci ne cale, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi, a annoncé hier, lors d’une conférence de presse, une batterie de mesures pour remettre le secteur à flot.

Une ligne de crédit de 500 millions de dinars a été mise en place pour permettre aux établissements hôteliers touchés par la pandémie de la Covid-19 de payer les salaires de leurs fonctionnaires, a annoncé le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi, lors d’une conférence de presse tenue hier, à Tunis.

Cette ligne de crédit destinée aux hôteliers fait partie d’un ensemble de mesures opérationnelles prises pour renforcer le secteur du tourisme et de l’artisanat qui a subi des dommages suite aux impacts de la crise de la maladie du Corona.

Ainsi, les entreprises qui vont bénéficier de ces crédits sont celles dont le chiffre d’affaires a enregistré une baisse de 25% au mois de mars 2020 par rapport à 2019, et un recul de 40% au mois d’avril 2020. En plus, cette mesure concerne uniquement les établissements hôteliers classés de 1 à 3 étoiles. Pour les hôtels 4 étoiles, le ministère va examiner leur situation cas par cas, excepté les hôtels 5 étoiles.

Cette ligne de crédit sera accordée moyennant un taux d’intérêt bonifié de 2%, sur une période de remboursement de 7 ans, et deux ans de période de grâce. En outre, cette ligne de crédit de 500 MD est ouverte jusqu’au mois de mars 2021 et aucune saisie ne sera faite.

Le ministre du Tourisme a précisé qu’une commission composée de représentants du ministère des Finances, de la BCT et de la Société tunisienne de garantie (Sotugar) va assurer le suivi de cette ligne de crédit.

Il a rappelé la contribution des hôteliers pour faire face au Coronavirus, d’autant plus que 71 unités touristiques ont ouvert leurs portes gratuitement durant la période de confinement et 11 mille chambres ont été mises à la disposition, en plus de la fourniture des moyens de transport et des repas aux agents de sécurité ainsi qu’aux cadres médicaux et paramédicaux.

300 MD destinée aux sociétés touristique

Toumi a annoncé la création d’une ligne de financement de 300 MD pour soutenir les sociétés opérant dans le secteur touristique. Il s’agit de consacrer 50MD au profit des agences de voyages et 10 MD à la disposition du secteur de l’artisanat pour fournir la liquidité aux artisans en leur permettant de payer les salaires au cours de la période mars 2020- mars 2021.

Le ministre a ajouté qu’une équipe de haut niveau regroupant des représentants de la Présidence du Gouvernement, de la BCT et du Tourisme a été créée pour examiner le problème de l’endettement du secteur, déterminer les différents scénarios futurs et mettre en place de nouveaux mécanismes pour introduire les révisions structurelles. Le ministre a souligné que la reprise du secteur touristique est liée à la levée progressive du confinement, dans ses trois étapes annoncées auparavant par la Présidence du Gouvernement, considérant que le rôle principal de l’Etat est de protéger ce secteur vital qui fournit près de 400 mille emplois directs et indirects, et pourvoyeur de devises, avec plus de 5 milliards de dinars de recettes l’année écoulée.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    21/05/2020 à 12:00

    Appelons un chat un chat, pour sauver la saison touristique de 2020, il n’est pas trop tard, il vous reste les tunisiens résidents à l’étranger qui ne demandent qu’à rentrer au pays pour passer des vacances agréables et pour ça il faut leur offrir des promos sur le prix du voyage ( avion et bateau), les algériens qui ne demandent qu’à passer des vacances agréables en famille.

    Répondre

Laisser un commentaire