Au cas où la situation ne serait pas maîtrisée à ce niveau, il est possible que les criquets se déplacent vers les pays du Nord de l’Afrique dont la Tunisie durant l’automne prochain.

Le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche informe le public que la situation actuelle des criquets connaît une acclamie et ne constitue pas un souci pour la zone Ouest qui compte dix pays dont la Tunisie, le Tchad, le Niger, le Mali, la Mauritanie, le Maroc, l’Algérie, la Libye, le Sénégal et le Burkina Faso. Toutefois, certains pays de la Corne d’Afrique qui compte l’Ethiopie, le Somal et la Kenya sont investis, depuis le mois de décembre 2019, par les criquets dont la lutte s’avère difficile.

Compte tenu de cette situation, les services spécialisés de la FAO prévoient que certaines nuées de criquets pourraient se déplacer, au cours du mois de juin 2020, à la zone Ouest à travers le Tchad, et ce, en coïncidence avec les pluies saisonnières dans le Sahel africain au niveau du Tchad, du Niger, du Mali et de la Mauritanie.

Anticipation de la situation

Au cas où la situation ne serait pas maitrisée à ce niveau, il est possible que les criquets se déplacent vers les pays du Nord de l’Afrique dont la Tunisie durant l’automone prochain. A noter que les services de la Direction générale de la santé végétale et le contrôle des intrants agricoles assurent le suivi des zones de proximité tout en anticipant les préparatifs en vue de faire face à une invasion éventuelle des criquets désertiques. C’est dire que la Tunisie est actuellement à l’abri de ce fléau destructeur, mais se prépare bien à toute invasion qui pourrait se produire. Les criquets sont un ennemi dangereux pour les terres agricoles notamment celles qui sont plantés de céréales. L’invasion des criquets peut mettre à néant toute une terre agricole si une lutte efficace n’est pas entamée à temps.

La multiplication des criquets est un phénomène naturel qui se produit notamment dans les zones désertiques. Les criquets se déplacent à une vitesse rapide vers les terres agricoles à la recherche de l’alimentation qui se compose de préférence de céréales et de végétation. Les agriculteurs utilisent souvent des pesticides pour éradiquer ces bestioles en utilisant les drones et autres moyens de lutte mis à leur disposition.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire