Des pourparlers sont engagés avec les dirigeants usémistes pour s’octroyer les services de l’avant-centre nigérian. Sauf que ses employeurs font monter les enchères.

A l’approche du mercato estival, l’Espérance de Tunis cible trois postes : un arrière droit, un régisseur de qualité et un avant-centre.

Le recrutement d’un avant-centre aux côtés de Yassine Khénissi figure parmi les priorités des dirigeants « sang et or ». Dans leur viseur, l’avant-centre nigérian de l’Union Sportive Monastirienne, Anthony Okputo.

Le joueur est dans le viseur des responsables espérantistes depuis quelque temps déjà. Des pourparlers sont d’ailleurs engagés avec les dirigeants usémistes pour s’octroyer les services de l’avant-centre nigérian. Sauf que ses employeurs font monter les enchères.

Prix fixé à 4 millions de dinars

Les responsables de l’USM ne sont pas contre l’idée de laisser partir Anthony Okputo. Ils ont même fixé leur prix : 4 millions de dinars.

Et si les dirigeants usémistes se permettent de faire monter les enchères, c’est que leur prodige a d’autres prétendants. Il est tout à fait normal qu’ils marchandent pour obtenir le meilleur prix.

Pour information, le contrat qui lie Okputo à l’USM court jusqu’au 30 juin 2021. C’est donc le bon moment de le laisser partir pour obtenir un joli retour sur investissement.

Si les dirigeants «sang et or» veulent s’octroyer les services du Nigérian, ils doivent mettre le paquet d’autant que dans l’effectif actuel, il n’y a que Yassine Khénissi qui est avant-centre de métier. Abderrahmane Meziane est un attaquant de couloir, comme Hamdou El Houni du reste. Ibrahim Ouattara, lui, n’est pas vraiment un attaquant de pointe de métier. Il est plutôt un attaquant de soutien.

Le recrutement d’un avant-centre de métier offrirait plus de solutions offensives, notamment l’application du schéma tactique classique, 4-4-2. Un schéma que Mouine Chaâbani n’utilise pas faute d’avoir un deuxième attaquant de pointe.

Calendrier connu

Ayant repris les entraînements la semaine dernière, les «Sang et Or» connaissent désormais le calendrier de la reprise. Ils reprendront la compétition le 2 août prochain en recevant l’AS Soliman pour le compte de la 17e journée du championnat. Ils enchaîneront par la suite par un déplacement à Ben Guerdane (18e journée).

Les deux premières journées de la reprise serviront de préparation pour les deux matches-chocs au programme du mois d’août. Le 12 août, l’EST recevra le CSS avant d’affronter l’ESS en déplacement quatre jours plus tard. Quant au derby, il aura lieu le 26 août.

Deux classiques et un derby au programme du mois d’août pour les «Sang et Or» bien partis pour préserver leur titre de champions de Tunisie pour la quatrième saison de suite. Avec 44 points au compteur, le leader espérantiste est à dix longueurs d’avance de son dauphin sfaxien. C’est dire que Moez Ben Chérifia et ses camarades aborderont tranquillement les 10 journées restantes de la saison.

Une chose est sûre : bon nombre de joueurs profiteront des dix journées restantes de l’actuelle saison pour démontrer qu’ils ont leurs places de titulaires en prévision de la prochaine saison. C’est qu’avec les nouvelles restrictions de la FTF, les places seront désormais plus chères. Abderrhmane Meziane et ses compatriotes aborderont donc la reprise du championnat en hommes avertis.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire