Le ministre de l’Industrie et des PME et celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont convenu de renforcer le transfert de la technologie, la valorisation du potentiel des chercheurs et la création d’opportunités en vue de consolider l’innovation dans les entreprises industrielles et les unités innovantes émergentes.

Une séance de travail a été organisée entre M. Salah Ben Youssef, ministre de l’Industrie et des PME, et M. Slim Choura, ministre de l’Enseignement supérieur  et de la Recherche scientifique, vendredi 29 mai, au siège du ministère de l’Industie et des PME, et ce, pour étudier les perspectives de développement de la coopération et du partenariat entre les deux ministères dans les domaines de la recherche scientifique, l’innovation et la valorisation des résultats de la recherche scientifique. Il s’agit aussi de raffermir les rapports entre les entreprises et l’environnement scientifique.

La séance de travail a vu la présence  de cadres des deux ministères et  de représentants d’établissements sous la tutelle des deux départements précités.

Un catalyseur de développement

Les deux ministres ont souligné la nécessité de promouvoir le partenariat en vue de développer davantage la recherche scientifique qui relève en partie de la souveraineté et de la sécurité nationale ainsi qu’un catalyseur du développement. Elle participe aussi à l’emploi des diplomés des universités dans le tissu industriel. Lors de cette réunion, les deux parties ont évoqué les axes de la stratégie nationale de l’industrie et de l’innovation à l’horizon 2035 qui consistent à se baser sur le contenu technologique de pointe et la haute valeur ajoutée du secteur industriel.

Ils ont examiné, en outre, les programmes communs entre les deux ministères, qui constituent une partie du système d’innovation permettant la création de nouveaux métiers.  Ils ont souligné l’importance du partenariat  entre les entreprises économiques, les universités et les centres de la recherche scientifique qui participent à valoriser les résultats de la recherche scientifique et orientent celle-ci vers les besoins des établissements de l’Etat comme, à titre d’exemple, les institutions sécuritaires et militaires, outre les établissements de santé en préparation à la période de l’après-Covid-19.

Les deux ministres ont convenu de renforcer le transfert de la technologie, la valorisation du potentiel des chercheurs et la création d’opportunités en vue de consolider l’innovation dans les entreprises industrielles et les unités innovantes émergentes. Ils ont proposé la mise en place d’un programme d’action qui définit les priorités des deux départements pour développer les pépinières des entreprises et des pôles technologiques et créer un comité de pilotage commun pour le prochain quinquennat.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire