Quatre personnes sont, désormais, impliquées dans l’affaire de “vente” du nourrisson : la mère biologique, la femme qui a payé une somme de 10 mille dinars pour l’achat du bébé et deux employées de l’hôpital, en l’occurrence une infirmière et une fonctionnaire chargée des affaires sociales des patients. Ces deux dernières ont joué les intermédiaires entre la mère biologique et la femme qui a “acheté” l’enfant.

Le juge d’instruction près le Tribunal de première instance de Jendouba a émis, jeudi dernier, des mandats de dépôt à l’encontre de trois femmes impliquées  dans une affaire de traite de personnes. Il s’agit d’un bébé d’un mois et demi qui a été “vendu” par sa mère biologique, une jeune trentenaire et mère célibataire. Intervenant  dans l’émission El Matinale sur les ondes de Shems FM, le porte-parole du tribunal de première instance de Jendouba a déclaré que quatre personnes sont, désormais, impliquées dans l’affaire de “vente” du nourrisson, à savoir la mère biologique, la femme qui a payé une somme de 10 mille dinars pour l’achat du bébé et deux employées de l’hôpital, à savoir une infirmière et une fonctionnaire chargée des affaires sociales des patients. Ces deux dernières ont joué l’intermédiaire entre la mère biologique et la femme qui a “acheté” l’enfant, a-t-il expliqué.

Les trois femmes qui ont fait l’objet de mandats de dépôt, en l’occurrence les deux employés de l’hôpital régional de Jendouba et la femme ayant “acheté” le bébé, sont accusées, entre autres, de formation d’un groupe en vue de commettre des crimes de  traite des personnes, l’exploitation d’une situation de vulnérabilité et abus de pouvoir. Il est à noter que cette affaire a été déclenchée, le 10 juin, au moment où un avis d’alerte a été émis auprès du ministère public par le délégué régional de l’enfance de Jendouba concernant  la vente d’un nourrisson.  Suite à cette alerte, les forces de  la garde nationale de la région ont  effectué une descente au domicile de la femme qui a acheté le nourrisson.

Charger plus d'articles
Charger plus par Marwa Saidi
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    13/06/2020 à 12:06

    A ce prix j’en quatre sans hésiter. En euros c’est à peu près 12000 euros moins chers qu’une voiture.

    Répondre

Laisser un commentaire