Il fait partie de la première vague de joueurs algériens qui ont débarqué au Parc B dès l’entrée en vigueur en décembre 2018 du règlement considérant les joueurs issus des fédérations membres de l’Union de l’Afrique du Nord, comme joueurs locaux. Mais il ne s’est jamais mis en évidence.

Quand il s’est engagé en faveur de l’EST, en décembre 2018, Taieb Meziani n’avait que 22 ans et il a débarqué au Parc B alors qu’il était international algérien U23. Il était censé percer sous les couleurs « sang et or ». Car au moment de le recruter, Taieb Meziani était en pleine montée que ce soit avec la sélection nationale algérienne U23 ou avec son ancien club, Paradou AC.

Mais voilà qu’il ne s’est jamais mis en évidence sous les couleurs « sang et or » alors qu’il est depuis un an et demi  au Parc B. Et avec l’amendement porté par la FTF en mai dernier, obligeant les équipes à aligner cinq joueurs tunisiens sur le terrain, l’EST s’est vue obligée de revoir sa politique de recrutements.

Pour rappel, l’amendement de la FTF de mai dernier s’inscrit dans le cadre de la révision d’un règlement entré en vigueur dans le championnat tunisien le 19 décembre 2018, considérant les joueurs issus des fédérations membres de l’Union de l’Afrique du Nord, comme joueurs locaux. Du coup, la ruée vers le marché algérien n’est plus intéressante pour nos clubs, l’Espérance de Tunis en particulier,  obligée de faire le ménage en ne gardant que les joueurs nord-africains qui apporteront une réelle plus-value à l’équipe.

Le premier Nord-Africain à quitter

Pour rappel, l’EST compte dans ses rangs 7 joueurs algériens, à savoir Abdelkader Badrane, Ilyès Chetti, Mohamed Amine Tougai, Abderraouf Benguit, Abderrahmane Meziane, Bilel Ben Saha et Taieb Meziani. L’effectif de Mouine Chaâbani compte également dans ses rangs le Libyen Hamdou El Houni.

Si ce dernier a réussi à s’imposer comme titulaire à part entière, ce n’est pas le cas de Taïeb Meziani qu’on a vu rarement à l’œuvre ces derniers 18 mois. Meziani payera les frais de son irrégularité. Il a été écarté du groupe et s’est entraîné en solitaire avec Raed Fedaa, écarté lui aussi du groupe pour un autre motif, celui d’avoir refusé de reconduire son contrat.

Pour revenir à Taïeb Meziani, il sera le premier joueur nord-africain à quitter le Parc B suite à l’amendement opéré par la FTF aux règles de jeu en mai dernier. En effet, Meziani est mis sur la liste des départs. Fin d’aventure pour l’Algérien.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire