Dans quelques jours, les candidats au bac vont passer les examens de la session principale du baccalauréat, qui coïncide cette année avec la pleine canicule, à cause de la crise sanitaire et du Covid-19 qui a mis la vie de tout le monde en stand-by pendant au moins deux mois.

Pour bien se préparer à l’épreuve et éviter le stress, la psychiatre et psychothérapeute, Mariam Mahbouli, recommande quelques conseils pratiques aux élèves qui vont passer leurs examens, en particulier les bachoteurs. «Cette situation sanitaire exceptionnelle exige des efforts d’adaptation considérable de nos jeunes candidats. A quelques jours de la date des épreuves du bac, il faut rappeler l’importance du volet psychologique dans la réussite de cette épreuve», explique la spécialiste. Et de renchérir : «Il est important, pour les candidats au bac, d’avoir une bonne qualité de sommeil, d’organiser des pauses régulières durant la journée et de bien planifier leurs derniers jours de révision. Tout en faisant preuve de rigueur et de discipline, il faut alterner, lors de la révision, les chapitres faciles et ceux qui le sont moins…».

Mariam Mahbouli a mis l’accent sur l’importance de l’alimentation. «Bien manger est également primordial. Il faut privilégier les aliments riches en oméga 3, en magnésium, en vitamine C. Il est recommandé également de pratiquer une activité physique régulière, comme la marche, le yoga », explique-t-elle. Il faut éviter également, pendant la révision, les écrans, les tablettes et les smartphones, surtout le soir, car l’utilisation de ces appareils favorise les troubles de sommeil et de concentration, conseille encore la psychiatre et psychothérapeute qui ajoute qu’il faut s’accorder des moments de détente et d’échange avec les amis, surtout après une longue période de distanciation sociale. «A l’approche effective des épreuves, il est conseillé de visualiser les conditions de l’examen et apprendre des exercices de respiration pour maîtriser et gérer son propre stress », conseille la psychiatre, ajoutant, par ailleurs, que les candidats ne doivent surtout pas paniquer s’il ne trouvent pas les réponses aux questions de l’examen. «Il ne faut pas céder à l’angoisse et à la panique et il faut passer à la question suivante si on n’est pas arrivé à répondre à celle qui précède», conclut la psychothérapeute.

Charger plus d'articles
Charger plus par Hela SAYADI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire