Un constat surprenant qui ne peut pourtant échapper à personne : la présence en grand nombre de voitures privées devant les centres des épreuves du concours d’entrée aux collèges pilotes.  C’est pour dire que la majorité des élèves qui passent ces épreuves viennent en voiture et sont issus de familles aisées. Autrement dit, soit ils se font payer des heures supplémentaires tout au long de l’année (études) et, donc, ils ont un bon niveau qui leur permet d’espérer arracher une place parmi les meilleurs, soit ils sont bien encadrés et suivis par leurs parents ou leurs grands frère ou sœur à la maison.

Le problème se pose plutôt pour les élèves issus de familles pauvres. Certains se trouvent obligés de quitter l’école pour aider leur famille. Plusieurs ont déjà pris le large vers Lampedusa. Heureusement que cette catégorie d’élèves ne représente qu’une minorité.

Charger plus d'articles
Charger plus par Dhaou MAATOUG
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire