Le retour aux sources, à la terre, à la campagne, voire à l’agriculture, est la clé de la prospérité économique d’un pays, et on ne doit qu’honorer celles et ceux qui retournent à leur espace local, qui ont le courage de réveiller leur territoire rural d’un sommeil qui a duré longtemps, qui s’accrochent à leur campagne pour extraire ses ressources, offrir de nouvelles opportunités d’emploi et créer ainsi de la richesse. Dans cet ordre d’idées, Enactus Esprit ICT s’est lancé dans plusieurs aventures, dont celle de l’invention de la farine de gland pour les patients atteints de maladie cœliaque et d’hypersensibilité au gluten. Ce fruit de chêne, riche en glucides et en lipides et qui apporte beaucoup de calcium, de magnésium, des vitamines du groupe B, est issu du Nord-Ouest, de Babouche précisément (gouvernorat de Jendouba).
Dorra Kallel, membre de l’équipe Enactus Esprit ICT et Community manager Glarina, nous éclaire sur ce sujet. Interview.

Présentez-nous votre entreprise et pourquoi vous êtes-vous lancés dans ce projet ?

Nous sommes Enactus Esprit ICT. Enactus est une ONG internationale qui regroupe 38 pays, y compris la Tunisie. Il s’agit d’un programme qui incite les étudiants à l’entrepreneuriat social. En effet, Enactus existe dans plus de 70 écoles supérieures et universités tunisiennes, y compris Esprit (Ecole supérieure privée d’ingénierie et de technologie). Notre objectif est d’accompagner et faire évoluer des entreprises à impact social, environnemental et économique positif, et ce, au profit des personnes en grande précarité, telles que les communautés rurales.

A propos du projet Glarina, il ne s’agit pas seulement d’un produit à commercialiser mais, de toute une chaîne valorisant un produit agricole, du terroir et local appelé : gland de chêne.

En tant que jeunes ambitieux, nous misons sur le grand potentiel des communautés locales et régionales de notre pays afin de subvenir à leurs propres besoins. Nos solutions entrepreneuriales à impact positif sont aussi innovantes que durables.

D’autres acteurs proposent le même service sur le marché, comment vous démarquez-vous de cette concurrence ?

Nous, Enactus Esprit ICT, nous sommes des jeunes dynamiques et nous croyons en nos ressources locales afin de créer un puissant moteur économique et des postes d’emploi pour faire face au chômage.

Nous nous distinguons des autres par notre mission sociale noble. En tant que jeunes ambitieux, nous misons sur le grand potentiel des communautés locales et régionales de notre pays afin de subvenir à leurs propres besoins. Nos solutions entrepreneuriales à impact positif sont aussi innovantes que durables.

Les étapes de fabrication de la farine du gland de chêne…

La fabrication de la farine du gland de chêne Glarina se fait de façon artisanale et locale par les femmes rurales d’Aïn Draham et plus exactement à Babouche. D’ailleurs, c’est la première farine en Tunisie sans gluten, consacrée aux personnes atteintes de maladie cœliaque. D’habitude, cette farine est extraite du maïs et du riz, deux produits proprement importés. Après avoir récolté les glands dans des forêts de chêne, on les nettoie, les décortique et les sèche. Une fois traités, on passe au fraisage et à la mise en packaging.

D’après nos connaissances, l’étape de séchage exige beaucoup d’énergie électrique, ce qui augmente les frais de production. Quelle solution proposez-vous pour réduire ces frais afin de vendre un produit à la portée du citoyen ?

En collaboration avec la SMSA Fontaines Bénies (Société mutuelle des services agricoles Fontaines Bénies), nous allons opter pour une solution énergétique à la fois verte et moins coûteuse que l’électricité, notamment l’énergie solaire.

Quelles sont les autres difficultés que vous rencontrez ?

Le projet Glarina, comme tout autre projet entrepreneurial, fait face à plusieurs difficultés. Depuis que le projet a vu le jour, nous avons sans cesse lutté afin d’assurer son exécution et sa mise en œuvre. Cependant, le chemin est encore long. Notre défi vise à initier une réflexion sur la stratégie à  mettre en place pour améliorer les performances de notre produit d’aborder plus aisément le marché international et lui donner toutes les chances de réussite.

Quels conseils pouvez-vous donner aux personnes qui souhaitent se lancer dans l’aventure start-up ?

Il faut toujours prendre le risque et vivre l’expérience mais pas pour autant oublier d’être visionnaire. L’entrepreneuriat nous a appris qu’il faut toujours se lancer dans l’aventure avec l’esprit constructif et endurant. Le plus important est de toujours suivre sa passion et ne jamais s’estimer parfait ou satisfait, l’apprentissage est la clé de la réussite. On doit toujours s’inspirer et s’instruire. Chaque jour passé sans progrès est un jour perdu, c’est ce que nous avons appris de notre expérience entrepreneuriale.

D’ailleurs, c’est la première farine en Tunisie sans gluten, consacrée aux personnes atteintes de maladie cœliaque. D’habitude, cette farine est extraite du maïs et du riz, deux produits proprement importés.

Comment vous projetez-vous dans cinq ans ?

Pour notre projet Glarina, nous l’imaginons présent à l’échelle internationale non seulement avec la farine, mais avec d’autres sous-produits et gammes.

Nos valeurs sont : Intégrité, Passion, Innovation et Collaboration. Pour nous en tant qu’équipe Enactus Esprit ICT, nous nous voyons les futurs leaders et exécutifs qui veilleront à l’auto-développement de la Tunisie. Notre enjeu est de couper avec la fracture territoriale, le rétrécissement de l’espace au profit du littoral et des grandes villes. Notre nouveau discours se base essentiellement sur la justice spatiale par le biais de l’aménagement et du développement régional, outre la mise en valeur de la richesse de chaque région. Enactus-Esprit ICT travaille aussi sur d’autres projets en rapport avec le développement régional, entre autres, celui du recyclage d’eau en eau potable pour les régions qui souffrent de pénurie d’eau par la mise en place d’un filtre construit à base de composants naturels et locaux…

https://www.glarina.tn/

Charger plus d'articles
Charger plus par Lilia ELLOUZE
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire