Un nouveau match nul (2-2) pour l’ESS, tenue en échec par le CSHL. L’Etoile du Sahel conserve son invinciblité à défaut de victoires.

Du côté du complexe sportif de Hammam-Bourguiba, l’ESS a croisé le fer avec le CSHL pour une nouvelle revue d’effectif d’avant-reprise. Loin des tractations et des échos qui annoncent le retour de  Roger Lemerre, l’équipe étoilée poursuit sa préparation selon un planning étudié et assez précis. L’ESS a donc disputé un troisième test, face à un pensionnaire de la Ligue 1, à savoir le CSHL. En l’espace de quinze jours donc, l’ESS aura donc affronté le CSS, l’USM et le CSHL. Et c’est de nouveau au milieu du site enchanteur de Hammam-Bourguiba que les étoilés et les Verts ont retroussé les manches sans retenue, le temps d’un match.

Pile et face

Volet contenu de la rencontre, l’ESS a montré deux visages diamétralement opposés. Un jeu approximatif en première période au cours de laquelle elle fut menée (1-0). Et un autre plus encourageant lors du second half où l’Etoile a renversé la vapeur, puis s’est exposée au réveil du CSHL. En somme, le match a été plaisant avec du rythme et de l’engagement des deux côtés. Notons que le plateau technique a opéré une large rotation. Ce qui rentre dans l’ordre naturel des choses. Pour revenir au déroulé du test, Souleymane Coulibaly a encore frappé alors que les Verts ont aussi mis de l’eau dans leur moulin par Ouday Belhaj. A noter aussi la fraîcheur physique de Haj Hassen, assez entreprenant dans le périmètre de vérité adverse.

Le passé éclaire le présent

Chapitre curiosité de ce rendez-vous, ce 6 juillet est une date assez particulière pour le CSHL. En effet, 19 ans auparavant , en 2001, la bande  à Ammar Souayah avait gagné la Coupe de Tunisie en battant  l’ESS (1-0), grâce à un but, œuvre du lutin Anis Ben Chouikha. Ce CSHL- là avait magistralement tracé son sillon à cette période, disposant du CSS, puis de l’Etoile pour enfin brandir le Grâal de la Coupe de Tunisie.  Pour la petite histoire, Kaies Zouaghi, présent en finale, avait écopé d’un carton rouge lors de cette apothéose disputée à Radès, un stade qui avait été inauguré à cette date. Le CSHL, à son tour, a enchaîné ainsi avec une autre parité après le nul face au ST (1-1).

ESS – première période : Walid Kridène -Feyak Sik Salem-Omar Konaté (remplacé pour blessure par Malek Baayou) -Mohend Issa-Baha’eddine Sellami-Beligh Jemmali-Aziz Ben Abdallah-Oussema Abid -Adam Jammeh-Hazem El Haj Hassen -Louei Ben Hassine

ESS- deuxième période: Mohamed Ali Ellili – Ayoub Ayed – Ali Souma-Nessim Kheder-Baha’eddine Sellami-Malek Baayou-Mohamed El Haj Mahmoud -Dadi Mouagui- Darwin Gonzalez-Hazem El Haj Hassen (Abdallah Daghou/Aziz Fellah) -Souleymane Coulibaly

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire