Il s’appelle Najeh Fareh et s’est spécialisé en médecine interne en Suisse depuis plus d’une dizaine d’années. Discret et apolitique, il n’a de souci que de servir les citoyens dans les régions intérieures dans le domaine de la santé.

Il est à Tunis depuis une semaine et s’active à faire sortir environ 31 conteneurs transportant des équipements médicaux à titre de don aux hôpitaux dans les régions de l’intérieur.

Le matin du vendredi, 10 juillet, il était au port de Rades pour superviser la sortie de dix conteneurs transportant plusieurs dons après un méticuleux travail de collecte au niveau de quatre institutions hospitalières basées en Suisse qui viennent de mettre la clé sous la porte. « J’ai tout fait pour hériter de ce matériel et l’acheminer vers mon pays », nous souligne-t-il fièrement.

Du pays helvétique, les équipements ont été acheminés vers le port de Marseille grâce au soutien d’une société privée. Matelas anti-escarres, chaises roulantes pour handicapés, matériel chirurgical, lits pédiatriques, chaises gynécologiques, tout y est même des équipements de cuisine et des ventilateurs.

Dr Najeh a tenu à remercier la CTN pour la gratuité du transport de ces équipements et nous a souligné dans un entretien que seul l’amour du pays compte, expliquant que ce n’était pas la première fois que de telles actions humanitaires sont entreprises et rappelle qu’il a depuis 2011 œuvré dans ce sens quand il s’est rendu dans certains hôpitaux dans les régions éloignées. Trois ambulances et 42 chambres ont été acheminées à Tozeur en octobre 2019, nous fait-il savoir.

A la fin de notre entretien, il n’a pas manqué de pointer du doigt le comportement de certains très hauts responsables dans notre pays qui n’ont fait que de se prendre en photo avec ces dons.

Une récupération, politiques parfois, qui fait très mal. Il insiste à dire à la fin qu’il n’adhère à aucun parti politique et qu’il refuse les tentatives de récupération qu’il est en train de constater.

D’ailleurs, l’acheminement des équipements vers les dépôts relevant du ministère de la Santé au moment où il s’attendait à leur transfert direct vers les hôpitaux n’a pas manqué de soulever son mécontentement.

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Tontonfrance

    10/07/2020 à 21:24

    J’espère qu’ils seront remis à qui de droit

    Répondre

Laisser un commentaire