On aimerait bien voir tous les clubs tunisiens marcher dans les pas de l’Espérance dont la préparation pour la reprise est des plus exemplaires.

Au terme d’un arrêt forcé de plus de cinq mois en raison du Covid-19, la compétition nationale recouvrera ses droits à partir du 2 août prochain, c’est-à-dire dans trois semaines. Cinq bons mois d’inactivité susceptibles d’avoir raison de la préparation et de la forme des meilleures équipes du monde.

Surtout à cause de l’impossibilité de rassembler les joueurs pendant de longs mois.

Et du coup, la reprise du championnat national qu’on peut qualifier d’atypique, car jamais enregistrée auparavant dans les annales du football, suscite vraiment la curiosité.

L’on se demande comment va être le visage des équipes grandes et petites après cette longue période de chômage et surtout au cœur de l’été qui est habituellement réservé au repos des joueurs et à la restructuration des effectifs ?

L’Espérance, le bon exemple

Et dans tout ce chamboulement inédit, les clubs tunisiens sont tous en pleine préparation pour la reprise prévue pour le dimanche 2 août prochain. Bien sûr, ladite préparation varie d’un club à l’autre, surtout avec les problèmes et les difficultés financières que la majorité d’entre eux connaît et dans lesquels ils se débattent sans grand espoir de voir le bout du tunnel.

Seule l’Espérance Sportive de Tunis se trouve dans une situation confortable lui permettant de renouer avec le championnat en toute quiétude. Et ce, pour plus d’une raison. D’abord parce qu’à dix journées de la fin de la compétition, les «Sang et Or» devancent leur poursuivant immédiat, le CSS, de dix bonnes longueurs. Chose qui constitue pour eux une marge très sécurisante ressemblant  à un «airbag» qui protège contre tous les accidents. En plus de cela, la préparation de l’Espérance effectuée depuis plusieurs semaines sous la houlette de Mouïne Chaâbani et Mejdi Traoui est digne de celle d’un club professionnel européen qui ne laisse rien aux surprises.

12 buts en 3 matches

Fidèles à leur application dans les entraînements, les joueurs de l’Espérance se préparent d’arrache-pied comme s’ils se préparaient pour une nouvelle saison. Et pour preuve, les résultats enregistrés jusque-là pour le compte des trois matches amicaux livrés face à l’ASSoukra (2 matches) et à l’ASRéjiche. Ces trois rencontres ont illustré la forme pimpante des «Sang et Or» qui ont marqué 12 buts dans les trois matches soldés par les scores éloquents de 4 à 0, 4 à 1 et 4 à 1. Le dernier match étant celui d’avant-hier contre le néo-promu, l’ASRéjiche, à El Menzah.

L’Espérance ne veut rien laisser au hasard car la reprise s’annonce très chargée avec sept matches d’affilée, rien que pour le mois d’août et trois pour le mois de septembre.

A. BACCAR

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire