Le froid ressenti ces derniers jours devrait céder la place à une nouvelle vague de chaleur avec des températures qui vont sensiblement remonter à partir d’aujourd’hui !
La température plutôt douce et clémente de ces derniers jours ne risque pas de durer. Elle prend carrément fin dès aujourd’hui. «En avril ne te découvre pas d’un fil et en mai, fais ce qu’il te plaît». Autant dire qu’il est difficile d’appliquer à la lettre ce célèbre adage en ce début de mois de mai. Après la période relativement chaude au milieu du mois d’avril, revoilà qu’un froid frisquet et un passage venteux la semaine dernière ont obligé certains parmi les plus frileux à ressortir du placard les gilets et les manteaux.

En effet, depuis quelques jours, on a eu droit à une température exceptionnellement fraîche. On soupçonne le vent d’être à l’origine de ce changement brusque de la météo locale. Une météo d’une grande clémence pour le mois de mai généralement marqué par une montée du mercure qui atteint des pointes en juin. «En juin, de trois habits, n’en garde qu’un». Cela signifie qu’en ce mois, on peut passer à deux vêtements courts, sans manches pour profiter de la température ensoleillée. Un cadre supérieur tunisien avait fait cette jolie réplique, il y a quelque temps à ses collègues de travail : «Je porte des manches courtes uniquement si les soldats font de même». Une façon de trancher la question tant certaines personnes ne savent pas s’il faut s’habiller plus légèrement ou attendre encore que des températures plus élevées pointent à l’horizon. S’habiller en manches longues reste majoritairement la norme alors que l’an dernier à pareille date, de nombreuses personnes étaient vêtues de manches courtes.

Le dernier bulletin météo situe les températures maximales entre 22 et 27° Celsius sur le nord et le centre et 28°C et 33°C sur le sud. Un niveau qui reste encore assez doux et clément mais qui risque de changer radicalement. Qu’en sera-t-il des prochains jours ? Seule certitude : les températures à cette période de l’année sont en dessous des normales saisonnières et moins élevées que celles de l’année dernière. Quand on apprend que la neige est tombée sur  certaines régions en France, on comprend pourquoi la vague de froid persiste dans nos contrées même s’il ne s’agit pas de dépression atmosphérique à proprement parler, d’après un responsable de l’Institut national de la météorologie (I.N.M.).

 Prévisions à la hausse
M. Bacem Nahali, chef du service des prévisions météorologiques à l’I.N.M. s’est brièvement exprimé au sujet des températures enregistrées actuellement. Il estime que les valeurs moyennes qui ont baissé de quatre degrés Celsius ces derniers jours par rapport aux valeurs de l’année précédente sont essentiellement dues à une forte agitation des vents de secteur nord depuis quelques jours. Les températures vont remonter graduellement à raison d’un degré en moyenne chaque jour et mettre ainsi fin à la vague de fraîcheur. «Les vents souffleront du sud. Une hausse des températures sera remarquée. Les températures mesurées seront comprises entre 29 et 34°C sur le nord et le centre. Sur le sud, elles se situeront entre 34 et 39°C».

Le froid ressenti ne concerne que les régions du nord, selon M. Rahali. La cause en est le vent de secteur nord qui a soufflé à une vitesse de 50 km/h. Le centre et le sud ne sont pas impactés par le vent nordique. Toutefois, la donne va changer à partir d’aujourd’hui, le vent va se transformer en vent de secteur sud, ce qui va provoquer une hausse générale du mercure. Il termine en affirmant qu’on entre de plain-pied dans les valeurs usuelles du mois de mai.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire