Les Aghlabides ont besoin de solutions pour remédier aux carences constatées.


Les camarades de Dahnous continuent la préparation dans une extrême tension. Une première phase à Sousse a montré des lacunes et une modestie du rendement du groupe notamment après la défaite en rencontre amicale face au CSS (0-2). Le staff technique a expliqué ces anomalies par la longue trêve du championnat et la méforme des joueurs à cause du confinement. Les fans aghlabides sont eux anxieux à cause du flou administratif qui règne. La Chabiba a besoin de moyens pour adoucir la colère des joueurs, mais en revanche, les supporters ne voient pas des signes qui rassurent.

La seconde phase de la préparation a été ponctuée par des matchs amicaux. Les résultats sont modestes et l’équipe a affiché une carence offensive et une fragilité défensive. La JSK s’est inclinée face à l’ESM (0-3), l’ASS (0-1) et une parité face à l’UST (1-1). Malgré le rendement du groupe, les formules en défense et en attaque ont été chambardées pour trouver un groupe en harmonie avant la reprise du championnat. Le technicien aghlabide a affiché son optimisme pour la prochaine phase. Et Noureddine Nebli de souligner : « Dans cette phase de préparation, nous avons fait tourner l’effectif pour mettre à l’épreuve nos joueurs. La Chabiba possède un groupe de joueurs respectables et capables d’assurer une prestation meilleure avec plus de travail et d’assiduité. Les joueurs-cadres comme Sassi, Amer, Ammar et Dahnous ont montré une progression dans leur rendement et seront capables d’orienter le groupe dans les moments délicats. Nous continuerons à travailler pour retrouver un ensemble compétitif et capable de dépasser la pression des rencontres.  »

Le temps passe et la JSK a besoin de rectifier le tir pour éviter les mauvaises surprises.

Un portier expérimenté,

le doux souci

Depuis le début de la saison, les filets de la Chabiba encaissent des buts parfois naïfs. Cette fragilité face aux attaquants des adversaires est expliquée par l’instabilité du choix du gardien de but selon certains techniciens. Il est à rappeler que trois gardiens de but ont fait leur apparition cette saison. Les Khalfaoui, Frioui et Saidi n’ont pas donné satisfaction et ont commis des bévues qui ont été à l’origine des défaites. Et quand on se souvient que la JSK a enfanté des gardiens de but qui ont brillé et qui ont donné confiance à l’arrière-garde comme Chamkhi, Ben Khedher, Tayech, Allagui , Saidi, et d’autres, on peut être frustré. Toutefois, l’absence d’un gardien de but d’expérience après le départ de Kalaï a eu ses conséquences sur la stabilité défensive. L’on se demande si le staff technique sera capable de remédier à cette faiblesse.

Mohamed Sahbi CHAFRA

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire