La Fédération avertit. Les clubs passent la vitesse supérieure.


A trois semaines de la reprise de la compétition pour le compte du reste de la saison 2019 -2020 qu’avait paralysé le coronavirus, fédération et clubs sont déjà en état d’alerte maximale. Ici et là, la mobilisation est générale et l’on peut dire qu’on est aux derniers soins. Chez les clubs d’abord où on passe la vitesse supérieure dans la gestion de la préparation. Une préparation rondement menée jusqu’à présent, à l’exception du Club Africain et de l’Étoile Sportive du Sahel. Le premier, abandonné par les siens dans le sillage d’une crise interne d’une ampleur sans précédent,  n’a entamé la préparation que cette semaine, alors que les Étoilés ont vu leurs séances d’entraînement perturbées par une grève des joueurs, avant un retour inespéré à la normale. Les préparatifs battent donc leur plein en ce moment, et tout le monde s’apprête à aborder l’ultime phase, à savoir celle des matches amicaux.

Recommandations

A la Maison de Mutuelleville, on ne chôme pas non plus. En effet, après avoir arraché l’aval des clubs sur la formule de la reprise de la compétition, le bureau fédéral vient d’arrêter les recommandations devant être appliquées à l’occasion de cette reprise. Celles -ci, sur fond de menaces à peine voilées, invitent clubs et joueurs à respecter scrupuleusement les rapports liant les uns aux autres et qui sont désormais régis par de nouveaux règlements concernant notamment la prolongation de la validité des contrats expirant le 30 juin dernier, l’interdiction de la signature de  nouveaux contrats ,l’autorisation de récupérer, dès à présent ,les joueurs de retour de prêt, l’obligation aux clubs d’honorer leurs dettes envers les joueurs, la prolongation de la validité des licences n’ayant plus cours depuis le 30 juin. Message reçu ?

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohsen ZRIBI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire