Le gouvernement envisage l’installation d’un réseau de « tramway » liant Tunis à Tabarka via l’itinéraire Mateur-Nefza, afin d’assurer le déplacement des touristes et des voyageurs à cette région touristique, réactiver les services touristiques dans les plages de Béja et Jendouba et redynamiser la ligne ferroviaire en arrêt depuis des dizaines d’années, a annoncé jeudi le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi.

Lors de sa visite au gouvernorat de Jendouba, le ministre a souligné que cette région recèle d’innombrables richesses touristiques qui ne sont pas encore exploitées, ajoutant que l’Etat et plusieurs hommes d’affaires tunisiens et étrangers ont exprimé leur volonté d’investir dans cette région en y installant des centres commerciaux, médicaux, sportifs, touristiques et culturels, susceptibles de transformer les villes de Tabarka et de Aïn Drahem en un pôle touristique attractif et durable rampant avec la saisonnalité du secteur et renforçant la diversité des produits touristiques disponibles ainsi que la gouvernance de leur exploitation.

Il a ajouté que l’Etat est en train de rouvrir des unités hôtelières qui ont fermé leurs portes lors de la crise touristique, corroborant la fermeture des unités hôtelières par la fuite des propriétaires des agences de voyages, des Tours opérateurs qui a empêché la mobilisation des touristes pendant les hautes saisons, proposant à cet effet de transférer les devises de ceux qui n’ont pas obtenu leur dus en des contributions dans ces unités hôtelières.

Trabelsi s’est engagé, lors de sa rencontre avec les membres de l’aliant le port de Zarzis aux ports européensssociation Jendouba 2050 qui projette de réaliser une série de projets dans la région, à mobiliser des partenaires et des opérateurs économiques pour ces projets qui devraient employer des milliers de cardes et agents, selon les estimations préliminaires du président de l’Association, Fawzi Drissi.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire