Sans être brillant, le leader espérantiste a fait l’essentiel en ajoutant trois points à son tableau de chasse. Accrochés, ses poursuivants directs, le CSS et l’USM, ont accusé deux points de retard.

C’est sous un soleil de plomb qu’a eu lieu la reprise du championnat, le week-end dernier, avec la tenue de la 17e journée de la Ligue 1. Sachant que la majeure partie de nos stades ne disposent pas d’éclairage, le coup d’envoi des rencontres a été donné à 17h00, exception faite pour les matches EST-ASS et USM-CA, qui ont débuté à 18h00.

A cause de la canicule et vu que c’est la reprise après plus de trois mois d’arrêt, la 17e journée a été marquée dans l’ensemble par un niveau de jeu tout juste moyen. Toutefois, les efforts fournis par les joueurs sont à saluer quels que furent les résultats de leurs équipes respectives, quand on sait la température ambiante dans laquelle les matches ont été joués. Il faisait 42° à Tataouine, 42° à Métlaoui et d’environ 45°, voire plus, à Kairouan, à titre d’exemple. Il y avait de quoi s’essouffler rien qu’en marchant !

C’est pourquoi nous persistons à dire que le timing de la reprise du championnat n’était pas adéquat, d’autant qu’il y a eu une vague de chaleur exceptionnellement élevée durant le week-end. Une reprise en pleine canicule qui n’a pas déstabilisé pour autant la formation « sang et or ». Sans être brillant, le leader a fait l’essentiel en remportant la victoire sur un score serré (2-1). Menés au score à la  12’, les « Sang et Or » n’ont pas tardé à réagir, et Hamdou El Houni d’égaliser sept minutes plus tard suite à une passe décisive de Sameh Derbali (19’).  Le même Derbali est revenu à la charge quelques minutes plus tard quand il récupéra la balle de Ben Saha, la passa à Meziane, à son tour de servir sur un plateau Khénissi qui n’avait qu’à terminer le travail en logeant la balle dans les filets du gardien de Soliman, Seif Mahouachi (34’).

En moins de quarante minutes de jeu, les Espérantistes ont fait ce qu’il fallait. Ils sont revenus d’abord dans le match en égalisant avant de prendre l’avantage. Ils n’avaient qu’à gérer la suite des débats, sans être brillants, certes, mais réalistes à souhait.

Le CSS et l’USM trébuchent

Le leader a été l’un des grands bénéficiaires de cette 17e journée qui a vu ses poursuivants directs, le CSS et l’USM, accrochés. Le dauphin sfaxien s’est contenté de tenir en échec l’US Tataouine. Deux points de perdus dans la course pour la deuxième place au profit de l’ESS, victorieuse à Kairouan en dépit de la canicule. L’ESS a réduit ainsi son retard à six points par rapport au dauphin sfaxien et talonne l’USM. En perdant deux points à domicile, l’USM n’a plus que trois longueurs d’avance sur l’ESS. C’est dire que la bataille pour la deuxième place, qualificative à la C1 africaine, s’annonce très disputée en cette dernière phase du championnat.

Le ST et le CSHL, mal en point

La reprise n’a pas souri non plus au Stade Tunisien dont le déplacement à Métlaoui s’est avéré périlleux. Les Stadistes ont été défaits par une formation de Métlaoui qui s’est montrée particulièrement acccrochée à l’espoir de quitter la zone rouge.  Le CSHL demeure, par contre, dans le rouge après avoir perdu en déplacement à Chebba. Idem pour le CAB, tenu en échec par l’US Ben Guerdane. Un match nul qui n’arrange pas les affaires des Cabistes classés 12es avec 12 points au compteur, soit les avant-derniers de la classe puisqu’ils ont le même capital de points que la JSK (13e au classement).  En conclusion, la reprise de la compétition a relancé la bataille pour le maintien, mais aussi la lutte acharnée pour la deuxième place au classement. En haut du tableau, le CSS et l’USM ont trébuché en faveur de l’ESS, victorieuse à Kairouan, ce qui a réduit l’écart entre les trois postulants à la deuxième place. Tous les trois se tiennent à présent dans un mouchoir de poche. En bas du tableau et précisément dans la zone rouge, les Aghlabides et les Cabistes continuent à manger leur pain noir, alors que la formation de Métlaoui peut aspirer à quitter la zone rouge grâce à sa victoire devant le Stade Tunisien. Bref, la fin de la saison s’annonce passionnante aussi bien en haut qu’en bas du tableau.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire