Deux fortes explosions se sont produites au port de Beyrouth ce mardi. Elles ont fait  73 morts et 3 700 blessés selon le dernier bilan.

Les violentes explosions pourraient être dues à des « matières explosives » confisquées et stockées dans un entrepôt « depuis des années », a estimé mardi un haut responsable de la sécurité. Interrogé par des télévisions sur place, le directeur général de la Sûreté générale Abbas Ibrahim a indiqué que « Les services concernés mènent l’enquête, ils diront quelle est la nature de l’incident ».

Mardi soir, le président libanais, Michel Aoun a convoqué une « réunion urgente » du Conseil supérieur de la Défense, ont annoncé ses services. De son côté, le Premier ministre Hassan Diab a décrété une journée de deuil national mercredi « pour les victimes de l’explosion du port de Beyrouth ».

 

(Crédit photo : REUTERS/Mohamed Azakir TPX IMAGES OF THE DAY)

 

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    04/08/2020 à 20:44

    Il faut ouvrir les yeux, l’explosion en question n’est que les faits d’Israël, l’entrepôt du hesbolah .

    Répondre

Laisser un commentaire