Serait-ce la première défaite de l’Espérance en championnat? L’US Ben Guerdane, qui recevra le leader «sang et or» aujourd’hui, sera-t-elle en mesure d’y parvenir, alors que tous les autres ont échoué avant elle?

On ne risque pas de se tromper si on affirmait que l’Espérance a déjà «tué» le championnat depuis belle lurette. Avant la trêve forcée de la compétition au mois de février dernier en raison du Covid-19, les «Sang et Or» étaient déjà à la quête d’un rival   capable d’entraver leur marche sur le titre de cette saison. Leur avance était déjà trop grande (10 points) pour qu’on puisse citer le nom d’un postulant pour une poursuite. C’était donc chose vaine.

Pis encore, car aujourd’hui et au terme de la journée de la reprise jouée le week-end dernier, ce fossé s’est davantage élargi pour s’élever à 12 bonnes longueurs. Le comble c’est que non seulement l’Espérance ne perd pas, mais ses poursuivants ou du moins ceux qui ont en point de mire la seconde place du classement, font le jeu du leader «sang et or» en accumulant les faux pas. C’est ainsi que le CSS s’est fait accrocher à Tataouine (1-1) et l’USMonastirienne n’a pas pu s’imposer chez elle devant le Club Africain (0-0).

Du côté du Parc «B», on ne peut espérer meilleurs scénarios d’un itinéraire bien balisé et sans embûches.

El Houni, absent de marque

Toutefois, l’Espérance n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise. Elle n’est pas également immunisée contre la défaite. Cela peut se produire à tout moment. Peut-être même aujourd’hui à Ben Guerdane où elle ira croiser le fer avec le club local l’USBen Guerdane qu’on peut qualifier d’adversaire coriace. Surtout chez lui, même si le match se jouera à huis clos comme le restant des rencontres d’ailleurs. Les Sudistes occupent une place confortable et méritée au milieu du tableau (24 pts) devant plusieurs vieux routiers de la Ligue 1 comme le CAB, le CSHL et la JSK.

Dimanche dernier, ils ont ramené un précieux nul de Bizerte (0-0). Ce qui veut dire que le déplacement du leader ne sera pas de tout repos. Il prendra même l’aspect d’un écueil qu’il faut absolument bien négocier pour éviter d’y laisser des plumes.

Les appréhensions sont tout à fait justifiées, ne serait-ce qu’en raison de l’absence du meilleur joueur «sang et or» Hamdou El-Houni.

Le fer de lance espérantiste,  qui s’est blessé samedi dernier au début du match livré à l’ASSoliman, en aura pour, au moins, un mois de repos. A rappeler aussi que l’international libyen avait contribué à la victoire de l’Espérance devant les Capbonais en marquant le premier but de son équipe (19’).

Tout de même, l’antichambre de l’équipe de Bab Souika regorge d’éléments compétitifs capables de relever le défi et de combler les vides aussi importants soient-ils.

C’est ainsi que l’Algérien Bilel Ben Saha sera titularisé d’emblée aux côtés de Yassine Khénissi avec lequel il formera la ligne d’attaque de l’Espérance.

Coulibaly et Yaâcoubi, de la partie

De plus, le staff technique de l’Espérance sera toujours fidèle à la pratique du turnover puisque tout l’effectif à disposition doit être fin prêt et alerte quand il s’agit d’un appel à la rescousse le jour venu.

Aussi, plusieurs joueurs pourraient être de la partie aujourd’hui en comparaison avec la liste des convoqués de samedi dernier.

Fusseini Coulibaly, absent pour cumul  d’avertissements, sera titulaire.

Alors que l’Algérien Mohamed Amine Tougaï sera en ballottage avec Mohamed Ali Yaâcoubi pour accompagner Badrane dans l’axe défensif.

Au vu de ce petit chamboulement, la formation probable serait composée comme suit : Ben Chrifia, Derbali, Chetti, Badrane, Yaâcoubi (ou Tougaï), Coulibaly, Benguith, Meziane, Mosrati (ou Ouattara), Ben Saha et Khénissi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire