La compagnie a enregistré une baisse des revenus du transport de 95%, ce qui a eu des impacts négatifs sur sa trésorerie, d’autant plus que plusieurs  charges doivent être réglées, y compris le salaire des employés qui ont contribué dans une large mesure à la bonne marche de la société.

La compagnie Tunisair constitue l’un des précieux acquis de la Tunisie qui a pu réaliser, des années durant, des performances importantes et a contribué à la croissance du pays. La compagnie dispose de tous les ingrédients pour se développer davantage : une flotte moderne, des compétences techniques et des ressources humaines de haut niveau. Malheureusement, au fil des ans, la situation s’est dégradée. Avec la pandémie du Covid-19, le manque à gagner s’est confirmé suite à la fermeture des frontières aériennes.

Mais la compagnie peut assurer sa relance au cours des prochaines années à la faveur d’une stratégie de promotion des vols qui doit cibler plusieurs destinations en Europe, en Afrique  et ailleurs. Il s’agit d’inciter les touristes et les hommes d’affaires de toutes les nationalités d’emprunter les avions de Tunisair pour venir en Tunisie ou pour retourner dans leur pays. Encore faut-il diversifier davantage les destinations notamment celles qui sont considérées comme rentables.

La pandémie aggrave la situation

En tout cas, les indicateurs d’activité publiés par Tunsiair, relatifs au deuxième trimestre 2020, font apparaitre une dimunition du nombre de passagers, toutes activités confondues, de 97 % due à la crise du Covid-19. Plusieurs citoyens européens, qui avaient programmé de passer leurs vacances dans notre pays, ont préféré rester chez eux de peur d’être contaminés par le coronavirus. Le confinement général a été, d’ailleurs, appliqué par presque tous les pays européens avant sa levée progressive.

De ce fait, la compagnie a enregistré une baisse des revenus du transport de 95%, ce qui a eu des impacts négatifs sur la trésorerie d’autant plus que plusieurs  charges doivent être réglées, y compris le salaire des employés qui ont contribué dans une large mesure à la bonne marche de la société. A noter que les charges de personnel ont reculé de 22% alors que les charges financières ont par conséquent reculé en raison du report de toutes les échéances bancaires (toujours suite au Covid-19).

La baisse des dépenses en carburant a été de 97% suite à l’arrêt quasi-total de l’activité commerciale entre le 18 mars et le 26 juin 2020. Les revenus de Tunisair sur les six premiers mois de l’année se sont établis à 282 MD, contre 775,5 MD au terme du premier semestre 2019. Cette chute des revenus ne doit pas décourager le personnel qui est appelé à poursuivre ses efforts en vue d’améliorer une situation financière maîtrisable moyennant un plan de relance qui peut viser de nouvelles destinations et des actions promotionnelles mettant en valeur les points d’une compagnie qui a tant donné au tourisme et à l’économie nationale.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire