De nombreux actes de vandalisme visant les lignes TGM et les lignes de métro 1, 4, 5 et 6 sont survenus au cours des premiers jours de Ramadan. Ceux-ci ont entraîné des pertes financières importantes de plus de 200.000 dinars sans compter les pertes résultant de la suspension de ces véhicules tout au long de la période de réparation. La société regrette également la survenue de ces événements qui sont devenus une menace pour la sécurité des agents et des usagers, ce qui affecte négativement l’offre et donc la qualité des services en raison de la perturbation de 6 wagons sur la ligne TGM.

La société condamne fermement ces agressions sur sa flotte qui perturbent considérablement son activité et épuisent ses capacités à assurer la continuité des services de transport en commun, compte tenu en particulier des difficultés financières rencontrées par la société. La Transtu dénonce ces actes répétés de sabotage commis par de jeunes délinquants. Elle invite les parents à éduquer leurs enfants quant au respect d’autrui et du bien public et à les empêcher de commettre ces actes ignobles, tout en affirmant son droit de recourir à  la justice. Notons que les unités de sécurité ont réussi à arrêter de nombreux éléments suspects et ont également contribué à accompagner la plupart des voyages de nuit dans diverses lignes, ce qui a contribué à atténuer progressivement la gravité des actes de vandalisme susmentionnés.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire