En dépit de la défaite concédée au Classico devant le CSS, la formation étoilée garde toujours l’espoir de terminer dans le peloton de tête.

Malek Baayou est allé un peu trop fort quand il a déclaré à propos de la course pour le titre de champion de Tunisie après la victoire devant la JSK (3-1) : « Ce n’est pas encore plié et je pense qu’il faudra attendre les deux ou trois dernières journées pour être fixé ».

Pour garder ses chances intactes dans la course au titre, il fallait battre le leader à Hammam-Sousse. Or, les Etoilés se sont faits accrocher dans le temps additionnel par Yassine Khénissi.

Après avoir été tenue en échec par le leader « sang et or », l’Etoile a raté sa sortie à Sfax le week-end dernier en concédant la défaite, perdant ainsi du terrain dans la course pour la deuxième place au profit du dauphin sfaxien au moment où l’EST s’est approprié  le titre de champion de Tunisie à trois journées de la fin de la saison.

Des résultats en dents de scie 

L’ESS, qui a assuré une forte reprise après le confinement en allant battre largement la JSK, ne s’est pas montrée régulière dans la suite de son parcours. Après une deuxième victoire d’affilée, remportée à domicile au détriment de l’US Tataouine, la machine étoilée s’est  grippée. L’ESS s’est contentée de deux matches nuls successifs contre le CAB et l’EST avant de perdre devant l’AS Soliman. Puis, une victoire contre l’US Ben Guerdane avant de perdre un autre match important : le classico contre le CSS.

L’euphorie de la victoire remportée face à la JSK a laissé place à des résultats en dents de scie. Ce qui a échappé à Malek Baayou, c’est que son équipe a été métamorphosée après la reprise. Les dirigeants étoilés se sont précipités pour mettre à l’écart les joueurs-cadres de l’équipe et lancer expéditivement dans le bain des jeunes du cru. L’inexpérience a pesé lourdement sur les résultats.

Toutefois, le rachat est encore  possible à commencer par le déplacement de cet après-midi à Hammam-Lif. Certes, l’hôte du jour de l’ESS, qui se bat pour le maintien, se montrera particulièrement dur à manier vu qu’il est dos au mur, mais s’ils veulent terminer au moins troisièmes de la classe, les Etoilés doivent s’exprimer pleinement sur le terrain.

Mathlouthi dans le doute

Le staff technique étoilé pourra compter sur l’ensemble de son effectif, exception faite d’Aymen Mathlouthi, annoncé dans le doute à cause du mal de dos qui ne l’a pas lâché et l’a empêché déjà de disputer le classico devant le CSS. Il est fort probable qu’Aymen Mathlouthi saute le match de cet après-midi à Hammam-Lif. Si c’est le cas, Kridene jouit de la confiance du staff pour garder les bois d’une ESS qui entend ramener trois points d’Hammam Lif. Les Laâribi, Zardoum et Gonzalez constituent des atouts offensifs assez précieux.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire