Les Cabistes ont gagné avec le cœur le match qu’il fallait gagner. L’attente se poursuit.

Décidément, les Cabistes n’ont pas fini de disputer des matches que l’on peut qualifier de match de Coupe. Depuis la reprise, ils n’arrêtent pas de courir derrière le résultat pour sauver leur place parmi l’élite ! Le match de jeudi contre la JSK n’a pas échappé à cette réalité amère. Le CAB  sachant, à l’avance, qu’un résultat autre qu’une victoire aurait scellé son sort avant même de disputer la dernière journée contre l’UST. Cette situation, des plus inconfortables, a fait que les camarades de Yeken ont joué la peur au ventre ! D’emblée, ils ont subi le jeu des Aghlabides menés, en attaque, par Sassi et Salhi deux ex-Cabistes qui ont harcelé l’arrière-garde locale. Il a fallu patienter une bonne vingtaine de minutes pour voir les «Jaune et Noir «prendre le jeu à leur compte. Si, d’habitude, Youssofa crée le danger, contre la JSK c’est Habib Yeken qui a été un véritable «poison» pour la défense visiteuse. Il a été au four et au moulin et c’est lui qui a libéré les siens à la … 92 ‘ ! Le CAB a dominé son adversaire du jour, créant plein d’occasions de buts, mais ni Ounalli, ni Saidi, ni Jendoubi n’ont su les mettre dedans. On a varié le jeu, tantôt de longs centres vers les avants, tantôt des passes courtes en cherchant la pénétration dans l’axe ainsi que les chevauchées de Yeken mais rien n’y a fait jusqu’ici. Le CAB n’a pas désespéré et a cru fermement en ses chances jusqu’au bout. Il a été récompensé justement par un succès amplement mérité qui le laisse espérer se maintenir en Ligue 1. Il faudra confirmer à Tataouine demain.

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire