Grâce à des gestes simples, les enfants à l’école ou à la maison peuvent sauver leur vie et celle de leurs camarades de classe. Une artiste japonaise a donné plus de précisions à ce sujet dans une affiche explicative.

Une superbe affiche a été créée par l’artiste japonaise de manga, Inoue Kimidori, donnant des conseils simples pour protéger la santé mentale et le bien-être psychologique de nos enfants en temps de coronavirus.

Ces conseils sont proposés à la lumière des enseignements tirés des différentes catastrophes naturelles qui ont frappé le Japon. Ils seraient certainement utiles durant cette pandémie de coronavirus.

Des gestes simples permettront de sauver l’humanité de cette pandémie qui a fait d’énormes dégâts partout dans le monde. Ainsi, des pertes de vies humaines, tous âges confondus, ont été dénombrées. Le confinement général a obligé plus d’un employé à rester chez lui.

Une mauvaise manie

Pourtant, les gestes à faire sont simples et à la portée de n’importe qui même des enfants. Il s’agit, en premier lieu de porter la bavette, notamment lors des déplacements et l’accès à des espaces publics où le public est nombreux. Il faut respecter aussi la distanciation d’un mètre au moins entre une personne et une autre. On a constaté en Tunisie que les citoyens veulent s’approcher les uns des autres, comme c’est le cas dans les moyens de transport (bus, taxi collectif, train et métro).

Certains citoyens ne portent pas la bavette bien qu’elle soit dans leur poche. Ils exposent ainsi leur vie et celle des autres. Il est nécessaire, également, de se laver fréquemment les mains et d’utiliser le gel désinfectant en évitant de toucher les objets et le visage. Toute personne suspecte de porter le virus doit observer un confinement d’au moins 15 jours, en attendant l’évolution de son état de santé. Un test est également effectué aux personnes suspectes pour s’assurer qu’elles sont saines. Plusieurs administrations et grandes surfaces prennent la température corporelle des visiteurs pour vérifier si celle-ci est normale. C’est une bonne action qui permet de connaître les personnes porteuses du virus. D’autres maladies, qui n’ont rien à voir avec le Covid-19, sont responsables aussi de la hausse de la température corporelle. Désormais, même les enfants doivent apprendre à appliquer les mesures préventives à la maison et à l’école pour éviter de contacter ce terrible virus. Les efforts de toutes les parties prenantes, à savoir la direction de l’école, les parents, la société civile et les élèves doivent être conjugués pour endiguer la propagation du virus, d’autant plus que la deuxième vague du Covid-19 sera plus grave que la première.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire