Stade olympique de Sousse. Temps printanier. Pelouse en bon état. ESS bat UST : 3-1. (2-0 à la mi-temps). Buts de Aouadhi (9’), Msakni (36’) et Laaribi (69’) pour l’ESS, Diakité (57’) pour l’UST. Arbitrage de Houssem Boulâares
ESS : Bediri (Gabsi 61’), Boughattas, Konaté, Jemal (Haj Mahmoud 46’), Hannachi, Bâayou, Aouadhi, Ben Ouannès, Msakni, Belarbi et Laaribi (Haj Hassen 71’)
UST : Kordi, Mhamedi, Mhadhebi, Omrani (Jelidi 45’+2), Khalfa, Biteghe, Messai (Jospin 80’), Diakité, Zakkar (Kamergi 75’) et Abid
Nous étions curieux de voir l’attitude des Etoilés après leur petite prestation en milieu de semaine à Redayef. Des Etoilés qui, affectés par leur élimination en demi-finales de la Coupe de la CAF, semblent avoir tourné enfin la page de cet échec. Hier après-midi face à l’US Tataouine qu’ils ont reçu en match retard, les étoilés ont retrouvé leurs repères sur le terrain. Ce qui leur a permis de développer leur jeu habituel et de signer une précieuse victoire.
Et quand l’Etoile déroule son jeu, il est difficile de l’arrêter, particulièrement quand elle évolue à domicile. Les sudistes de Tataouine l’ont appris hier à leurs dépens. Sans round d’observation, les locaux ont annoncé la couleur, créant le danger dès la 5’ quand Hannachi centra de la droite pour Belarbi dont le tir est intercepté par le gardien adverse, Kordi.
Quatre minutes plus tard, les Etoilés sont revenus à la charge, cette fois-ci par le biais de Ben Ouannès qui se faufila sur la gauche, centra pour Aouadhi qui, d’une pichenette, mit la balle dans les filets d’un Kordi, impuissant (9’).
Maîtrisant parfaitement les débats, les hommes de Roger Lemerre n’allaient pas s’arrêter en si bon chemin. Ne dit-on pas que l’appétit vient en mangeant ! Quelques minutes après l’ouverture du score par Aouadhi, Hannachi parti sur la droite, dribbla les défenseurs adverses, mais son tir puissant est intercepté par le gardien Kordi (13’). Les visiteurs ont répliqué par le biais d’Ismaïl Diakité qui a vu son élan stoppé net par le portier étoilé Bdir (17’). Sept minutes plus tard, Diakité est revenu à la charge en se faufilant encore une fois sur le flanc droit, avant de centrer pour Zakkar qui n’a pas pu aller plus loin…(24’). Après un temps de répit obtenu grâce aux actions offensives menées par Diakité, les ennuis du gardien de l’US Tataouine ont repris vers la fin de la période initiale : sur une longue passe en profondeur du gardien Bdiri, Msakni a repris la balle avant de lober Kordi, doublant la mise au profit des siens (36’).

Laaribi persiste et signe
Après la pause, les débats ont repris avec la même intensité.
Après un but blanc des Etoilés à cause d’une position d’hors-jeu de Msakni, les visiteurs sont parvenus à réduire le score par le biais d’Ismaïl Diakité qui profita d’une erreur défensive de Konaté pour lober de la tête le gardien Bediri (57’).
Quelques minutes plus tard, le l’hors-jeu piège a de nouveau privé Karim Laaribi de signer un but (65’). Mais l’Algérien n’allait pas se contenter d’un but blanc puisqu’il est revenu à la charge quatre minutes plus tard : en pleine surface de réparation, il monta plus haut que les défenseurs adverses pour loger, de la tête, la balle dans les filets d’un Kordi, impuissant (69’).
Malgré le troisième but encaissé, les visiteurs n’ont pas baissé les bras. Ils se sont défendus bec et ongles et ont même tenté de réduire le score à nouveau. En effet, Khalfa était à deux doigts d’ajouter un deuxième but, mais sa balle va heurter la transversale (82’). Comme quoi, les efforts des hommes de Skander Kasri n’ont pas suffi pour éviter la défaite. De leur côté, les Etoilés ont retrouvé leur verve et leur efficacité.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire