Malgré sa défaite à Tataouine, le CAB de Yaakoubi doit son maintien miraculeux au Stade qui a battu le CSHL à Hammam-Lif, et à l’EST qui a tenu bon à Kairouan. Terminus, on descend pour le CSHL et la JSK.

Pour une fin de saison, c’était fou et palpitant pour trois clubs, le CAB, le CSHL et la JSK qui, en un quart d’heure (le dernier) ont basculé du bonheur au malheur au gré du résultat. Tataouine qui menait 1-0 devant le CAB, le CSHL et le ST étaient à 0-0, tout comme la JSK et l’EST à Kairouan. A ce moment, le CAB et la JSK étaient en Ligue 2. Mais vint le but-tonnerre du Stadiste Abata qui bouleversa toutes les données. Puis un deuxième but fatal et définitif de Sfaxi pour les Stadistes qui envoie Hammam-Lif en Ligue 2. Mais attention, le CAB pouvait, même avec la victoire du Stade, descendre en Ligue 2 si la JSK avait marqué un but et battu l’EST. Finalement, ce n’était pas le cas, le miracle eut lieu et le CAB se maintient grâce non seulement au ST mais aussi à l’EST qui ont joué le jeu ( et c’est tant mieux) pour reléguer le CSHL et la JSK qui ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes et à personne d’autre. Ce fut une dernière journée de toute terreur pour les équipes confrontées au spectre de la relégation. Et la chance, mais aussi le  concours des circonstances ont donné raison au CAB de Yaakoubi qui n’en croyait pas ses yeux à la fin du match. Au bout de 6 journées épouvantables, nous en avons fini avec la course effrénée pour le maintien. Et jusqu’à l’ultime seconde, tout pouvait arriver. Le CAB rit, la JSK et le CSHL pleurent, telle est la loi impitoyable du football. Il fallait que deux équipes soient reléguées. L’ES Métlaoui ? Nous ne l’avons pas oubliée du tout. Concernée au même titre que les autres, elle s’est vite rassurée en menant 3-0 après seulement 17’ de jeu ! C’était un non-match vu la suprématie des Miniers et la mauvaise forme de Soliman qui s’est contenté d’un but d’honneur.

Le match choc des relégués a eu lieu à Tataouine entre l’UST et le CAB. Là aussi, début express des locaux qui trouvent la faille dès le début grâce à Kamerji. Là aussi, un football déplaisant et beaucoup d’interruptions, contrairement au match CSHL-ST ouvert et plein d’occasions. Et ce qui est remarquable, c’est que les équipiers de Kaairmani ont tout fait pour perdre : beaucoup d’occasions ratées (au moins 4 nettes) et une fébrilité à l’image de ce but gag offert à Abata où Berrajah n’avait pas les nerfs pour évacuer le ballon qui était à sa portée. Les joueurs de Khatoui ne pouvaient même pas égaliser et assurer leur place en Ligue 1, les enchaînements étaient lourds et prévisibles pour une défense stadiste bien en bloc.

L’ESS à la 4e place

Le classico CA-ESS a été une réussite pour les Etoilés et un fiasco pour  les Clubistes. Les Etoilés ont pu mener 3-2 grâce à Koulibaly et Msakni, mais Kassab et Ben Yahia ont redonné l’espoir à un CA qui a tenté d’égaliser mais en vain. L’Etoile s’empare de la 4e place, alors que les Clubistes terminent mal une saison pénible et se contentent de la 5e place.

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire