Concernant les projets de sources d’énergie renouvelables, la Steg confirme son adoption de la stratégie de positionnement à l’échelle nationale par un ensemble de mesures.

L’une des mesures adoptées par la Steg concerne l’initiation de la procédure de réservation des sites potentiels pour l’implémentation des centrales éoliennes par la prospection et la prise des autorisations foncières nécessaires. Il sera procédé aussi à l’achèvement des études de faisabilité pour la réalisation de cinq centrales photovoltaïques de puissance totale 50 MW (extensible à 300 MW) dans cinq gouvernorats, à savoir Médenine, Tataouine, Kairouan et Gabès. Ce projet a été mis en place dans le cadre de la coopération Steg-Koica (Corée du Sud).

Dans le cadre de la coopération Steg-Banque mondiale et dans une vision d’intégration des technologies de sources d’énergie renouvelables pilotables, des études complémentaires ont été engagées sur le rôle de la filière de l’énergie solaire à concentration (CSP) dans le mix électrique tunisien à long terme avec une étude de préfaisabilité de cas sur le montage d’un projet CSP au site de Béni Mhira (Tataouine), d’une puissance de 100 MW extensible à 400 MW.

Réduire le déficit gazier

Afin de réduire l’impact de l’intermittence des sources d’énergie renouvelables et d’améliorer la sécurité énergétique de la Tunisie tout en réduisant le déficit gazier, le projet de Station de Transfert d’Energie par Pompage (Step) à Oued El Melah (Zagua) de puissance 400 MW est en cours d’exploration, et ce, dans le cadre de l’étude intitulée «Etude de développement du stockage de l’énergie électrique en Tunisie». Les termes de référence y afférents ont été établis dans le cadre de la coopération Steg-KfW (partenaire allemand).

On note aussi l’installation de deux mâts de mesure dans le site d’El Ktef à Médenine pour l’élaboration de l’étude de faisabilité du projet de la centrale éolienne de puissance 100 MW. Cependant, l’intégration massive des énergies renouvelables dans le système électrique nécessite l’établissement de mesures d’accompagnement importantes et à différents niveaux.

A cet égard, la Steg a identifié les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs de la transition énergétique à moyen et long termes. Ces mesures concernent le renforcement de la capacité du réseau de transport d’électricité; le renforcement et le développement des interconnexions, l’introduction de moyens de stockage d’électricité et le développement du Smart-Grid.

La Steg compte donc en partie sur les énergies renouvelable pour renforcer son offre en électricité, et ce, grâce aux projets qui seront lancés en collaboration avec certains partenaires financiers. L’objectif consiste à fournir en permanence l’énergie électrique aux abonnés, dont le nombre ne  cesse d’évoluer dans plusieurs régions et notamment en milieu urbain.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire