A chaque croisement où vous êtes obligés de vous arrêter, vous êtes assaillis par une ribambelle d’individus. C’est tour à tour, et dans le désordre, la mendiante avec son bébé sur les bras, le revendeur de calendriers, l’éclopé sur chaise roulante, celui qui, muni d’un torchon sale, vous demande de le laisser essuyer le pare-brise de votre voiture, etc.

Tout le monde est attristé par cette situation mais, à la longue, cela devient traumatisant. Les autorités devraient réagir et mettre fin à ces agissements qui dévalorisent le cachet de la Tunisie.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Un commentaire

  1. Moi

    15/05/2019 à 08:51

    N’importe quoi cet article. Vous suggérez d’éliminer les pauvres !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *