L’Institut national de la statistique (INS) a effectué une enquête sur le recensement national de l’emploi pour dégager des indicateurs sur le travail informel. D’après cette enquête, le nombre des employés est de 3.566.400 au cours du quatrième trimestre de 2019, répartis entre 1.967.700 employés dans le secteur organisé et 1.598.700 dans le secteur informel.

De ce fait, le pourcentage des personnes travaillant dans le secteur informel est de 44.8%. Si l’on excepte les employés dans le secteur de l’agriculture et de la pêche, le nombre total des employés dans le secteur informel est de 1.178.5 mille, soit un taux de 38.3%. Selon l’enquête nationale sur la population et l’emploi au cours du quatrième trimestre de 2019, les employés dans le secteur informel selon le sexe : 81.2% sont des hommes (1.297.6 mille) et 18.8% des filles (302.1 mille).

Les résultats ont montré aussi que 49.5% des hommes travaillent dans le secteur informel, ce taux est ramené à 31.9% pour les femmes. Mais si l’on écarte le secteur de l’agriculture et de la pêche, on constate que le taux des hommes travaillant dans le secteur informel est de 43/2% contre 25.9% pour les femmes. L’enquête indique, par ailleurs, que le secteur de l’agriculture et de la pêche occupe la première place au niveau du taux du travail informel avec 85.6%, suivi par le secteur du bâtiment et des travaux publics avec 69.2%, puis l’activité commerciale avec 64.7%.

Critères  statistiques internationaux

Ces secteurs font travailler le tiers des travailleurs dans le secteur informel. Le nombre des travailleurs dans le secteur informel est réparti selon la situation professionnelle entre 810.8 mille salariés et 680.3 mille pour leur propre compte et 95.3 mille en tant qu’aide-ménagères. Les résultats de l’enquête se basent sur les critères statistiques internationaux qui font connaître le secteur informel.

Ainsi, la définition normalisée  au niveau international du secteur informel a été adoptée par le 15e congrès des statisticiens, et ce, depuis 1993, sous l’égide de l’Organisation internationale du Travail. Le secteur informel se compose d’unités économiques, sans tenir compte de leur situation ni de leur activité. Elles sont chargées de produire des marchandises et des services destinés au marché, mais ne disposent pas d’un identifiant fiscal, ni de comptabilité contraignante à remettre aux services fiscaux.

Le travail informel concerne les individus âgés de 15 ans et plus.  Concernent les salariés, ils ne bénéficient pas d’une protection sociale et sanitaire ni d’un congé annuel ou même d’un repos de maladie payé. Pour ceux qui travaillent pour leur propre compte, ils font partie d’une unité ou d’unités informelles. Quant aux aide-ménagères, elles s’occupent des familles qui ont besoin de certains services à domicile.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire