Alors que les débats peinaient à décoller, il est sorti de nulle part pour créer la première grosse occasion du match et, par là même, changer la donne au profit de son équipe.

On l’a découvert en 2013 sous les couleurs du Stade Tunisien où il a fait ses premiers pas dans le monde du football professionnel. Il s’est vite distingué par sa fougue et sa technique. Le jeune Elyès Jelassi, qui n’avait à l’époque que 19 ans, a vite attisé les convoitises d’un grand club, l’Espérance Sportive de Tunis, qui a mis le paquet pour le recruter au mercato estival de 2015.

Sauf qu’ Elyès Jelassi n’a pas débarqué au Parc B dans la bonne période puisque le club « sang et or » connaissait à l’époque une crise de résultats sans précédent au point que l’équipe première a changé d’entraîneur en moyenne tous les deux mois.

Une instabilité technique qui n’a pas aidé le jeune Jelassi. Les entraîneurs qui se sont succédé à l’époque à la tête du club (faute de temps et à cause de la pression énorme qui leur pesait sur les épaules) ne lui ont pas donné sa chance. Du coup, Jelassi n’a pas pu s’exprimer pleinement sur le terrain durant son passage à l’Espérance de Tunis. Un passage durant lequel il a passé plus de temps sur le banc des remplaçants que sur les terrains de football.

Retour à la case départ

Après deux saisons quelconques passées sous les couleurs «sang et or», le milieu offensif stadiste est rentré au bercail. Endossant de nouveau les couleurs stadistes, c’est un retour à la case départ pour le jeune milieu offensif. Il a fallu tout recommencer. En jouant d’une manière régulière, il a pu trouver un nouveau preneur au bout d’une année et demie. Lors du mercato hivernal de 2019, Elyès Jelassi s’est engagé pour deux saisons au profit de l’Union Sportive Monastirienne. Depuis, il fait les beaux jours de son club, particulièrement dimanche soir. Alors que les débats peinaient à décoller, il est sorti de nulle part pour créer la première grosse occasion du match et, par là même, changer la donne au profit de son équipe. Elyès Jelassi a ouvert la voie pour ses coéquipiers, leur permettant non seulement de prendre l’ascendant, mais de dominer les débats, également.

Jelassi ne s’est pas contenté d’ouvrir le score. Il a été par la suite à toutes les sauces, participant au pressing haut, mené par son équipe. Au coup de sifflet final, Elyès Jelassi a remporté un plus d’un titre. Il est entré à jamais dans les annales de l’Union Sportive Monastirienne comme étant l’un des artisans de la première Coupe de Tunisie remportée dans l’histoire du club.

En participant également à la défaite de son ancienne équipe, Jelassi a répondu à ses détracteurs, sur le terrain, comme étant une valeur sûre que l’EST n’aurait peut-être pas dû laisser partir.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire