La carte électronique permettra de lutter contre la fraude et introduira une mutation qualitative dans le système de sécurité sociale

Présidant le coup d’envoi de l’opération de distribution des cartes électroniques de sécurité sociale aux familles démunies à El Kabbaria, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a souligné que la carte électronique de sécurité sociale permettra de lutter contre la fraude, estimant qu’il s’agit d’un programme révolutionnaire qui introduira une mutation qualitative dans le système de sécurité sociale.

Il a fait savoir qu’une enquête sociale détaillée a été menée avant la distribution de ces cartes en tenant compte des besoins et des moyens des familles démunies et en leur assurant une assistance sociale. Il a ajouté que la même démarche sera adoptée pour délivrer le reste des cartes à leurs bénéficiaires d’ici la fin de l’année en cours.

Dans ce contexte, le chef du gouvernement a rappelé que l’allocation sociale spécifique aux familles démunies a été portée à 180 dinars (seuil minimal) et à 220 dinars (seuil maximal) contre 150 dinars auparavant avec un montant supplémentaire de 10 dinars pour chaque enfant scolarisé (3 enfants maximum) et de 20 dinars pour chaque enfant détenteur d’une carte de handicapé.

D’après le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, la carte électronique de sécurité sociale remplacera désormais les bulletins de soins blancs et jaunes (gratuits et à tarifs réduits) et permettra aux familles démunies et à revenu limité d’avoir un identifiant social unique pour bénéficier des aides occasionnelles et permanentes.

Dans une déclaration aux médias, le ministre a souligné l’importance de cette carte qui permettra, aussi, de bien connaître les conditions des familles démunies et à revenu limité étant donné qu’elle comporte 154 données sur leur vie économique et sociale, outre la garantie de la transparence et l’efficacité des interventions ciblées.

Le programme de sécurité sociale concerne, en effet, environ 900.000 familles démunies et à revenu limité, soit 24,5% du total de la population tunisienne.

Il s’agit de 285.000 familles bénéficiaires du programme national d’aide aux familles démunies et des bulletins de soins gratuits ainsi que 620.000 familles détentrices de bulletins de soins à tarification réduite réparties sur l’ensemble du pays.

En outre, le programme cible les familles ayant à leur charge des enfants, des personnes âgées et des personnes porteuses de handicap qui ne peuvent pas travailler et n’ont pas accès aux services publics de santé, d’éducation et autres.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire