De fil en aiguille, pratiquement tous les cadres de l’équipe quittent le CAB pour des destinations diverses.


Ils sont au moins 12 joueurs à avoir, pour les uns, résilié leur contrat et pour les autres à ne pas  l’avoir renouvelé, désirant très légitimement assurer chacun son avenir. L’axial Bousnina, le latéral gauche Sahraoui, les milieux Darragi, Mâaouani , Samti en font partie. Après la perle noire Youssofa qui est parti rejoindre Kawkeb El Saoudi, immédiatement  à l’issue de l’exercice 2019-2020, on a appris que Mohamed Habib Yéken et Ali Machani auraient signé un contrat respectivement au Club égyptien d’El Gouna pour trois ans et au Club Qatari d’Al Shahaniya où évolue Ahmed Akaïchi pour une durée d’un an.  Quant au gardien Naim Mathlouthi et le défenseur Ben Frej, les négociations sont en cours pour trouver un terrain d’entente qui satisfasse les deux parties alors que Gabriel Kack a de fortes chances de demeurer au CAB. C’est dire à quel point l’équipe cabiste est vidée de sa substance !

Extrême limite !

Le comité directeur, ou ce qu’il en reste encore, fait ce qu’il peut pour limiter les dégâts.! L’entraîneur provisoire, qui fait du volontariat, est à féliciter pour le travail qu’il est en train d’effectuer avec le jeune effectif qu’il a sous sa férule. En effet, il n’est pas commode du tout de préparer l’équipe pour la saison prochaine dans de pareilles conditions. Le CAB n’ayant pas de «toit» se contente du peu qu’on lui offre c’est-à-dire pas grand-chose. Les responsables bizertins sont maintenant dans l’obligation de « résister » à la tendance : Il est de leur devoir d’agir avant qu’il ne soit trop tard. Aujourd’hui, c’est déjà limite!

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire