Ça bouge au sein de la section dames du Club Africain. Tout est là pour que cette section retrouve son lustre d’antan.

La section féminine, notamment l’équipe seniors, est en pleine phase de transition. De nouvelles ambitions, un nouvel état d’esprit et de nouvelles perspectives rassurantes… se profilent à l’horizon.

Ajoutons à cela de nouveaux visages qui sont arrivés avec une volonté extraordinaire pour redonner au volley-ball féminin du Club Africain son lustre d’antan. Ilyes Sahli, connaisseur, dynamique et ambitieux, a débarqué au parc A après son passage à l’Espérance de Tunis et au club féminin de Carthage pour s’installer aux commandes de la section clubiste.

Jawa Ben Zaâra, l’une des figures emblématiques du volley-ball national féminin et l’une des plus remarquables joueuses qui ont écrit la page dorée du CA et de l’équipe de Tunisie pendant plus de deux décenies (de la mi-décennie des années 70 jusqu’au début des années 90), a pris les choses en main de l’équipe seniors. Sa large expérience, son palmarès exceptionnel, ses idées constructives constituent des atouts certains sur lesquels elle compte pour réussir dans son nouveau poste.

Samia Ben Amara, la glorieuse joueuse de l’épopée d’or du CA, toujours efficace dans son travail, compose avec Jawa Ben Zaâra un duo hors pair et a répondu à l’appel des Clubistes pour s’occuper du poste «manager team».

Beaucoup d’espoirs sont portés, également, sur l’Italien Eraldo, récemment recruté en tant qu’entraîneur-formateur pour préparer un groupe compétitif.

Ce technicien, comme l’a précisé Jawa Ben Zaâra, «a déjà commencé son travail en procédant aux correctifs nécessaires dans tous les secteurs du jeu. En second lieu, il va s’intéresser à la manière susceptible de hisser progressivement le niveau du jeu pour que l’équipe rejoigne le clan des favoris à partir de la nouvelle saison. C’est là que réside notre objectif prioritaire».

Héritier d’un passé prestigieux, le Club Africain est nettement conscient de ce qui l’attend. «Comité, staff technique, joueuses et supporters s’associent pour un avenir radieux. L’équipe doit être fidèle à la tradition clubiste : jouer les premiers rôles puis conquérir les titres sur tous les fronts», a ajouté Ben Zaâra.

«Il faut regarder tout droit et viser haut tant que le comité a assuré toutes les commodités utiles pour réaliser un volume de travail rigoureux et atteindre les objectifs tracés à court, moyen et long termes», insiste la responsable de l’équipe seniors.

Côté effectif, il y aura bientôt des renforts. Trois joueuses qui possèdent une énorme potentialité et de l’expérience sont tout proches du parc A. Il y a également une joueuse serbe attaquante (poste 2) à l’essai. La majorité de l’effectif a été maintenue, on peut citer Fatma Akacha, Aïda Ben Faïza, Fatma Kharrat, Ghalia Oudhreni, Sonia Mahfoudh, Sarra Ben Dhafer et autres…

Redorer le blason

C’est le mot d’ordre des filles du CA qui visent le retour au-devant de la scène pour atteindre les objectifs majeurs.

C’est en 1958 que la section féminine du Club Africain a été créée. Elle compte 13 titres de championnat, 8 coupes de Tunisie et 4 coupes d’Afrique des clubs champions.

De 1980 à 1987, ce fut la nette domination du CA sur la scène nationale.

Abnégation, solidarité  et bravoure seront, à coup sûr, les qualités fondamentales des Clubistes lors des prochaines saisons.

Taoufik HAJLAOUI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire