Le club saoudien a surenchéri sur l’autre prétendant saoudien, Abha FC.

Son contrat court jusqu’au 30 juin 2021, sauf que Yassine Khénissi partira plus tôt, fort probablement à l’issue de ce mercato estival ou plutôt automnal au vu des circonstances. Enfant du club, Yassine Khénissi a eu du mal à assurer son passage chez l’équipe première et a dû aller faire ses preuves à Sfax, où il a endossé le maillot du CSS trois saisons durant, avant de revenir au bercail à l’été 2015.

Cinq ans après, le voilà de nouveau sur le départ du Parc B, mais cette fois-ci pour tenter une aventure du côté de l’Arabie saoudite où deux clubs sont sur ses traces. Le premier club saoudien à s’être intéressé à Khénissi est Abha FC, avant qu’Al-Aïn ne pèse de tout son poids financier pour s’acquérir les services de l’attaquant «sang et or».

Selon des informations concordantes, la direction de l’EST exige un million de dollars pour laisser partir son attaquant. Le club d’Al-Aïn est prêt à se plier aux exigences financières de l’Espérance de Tunis. Affaire à suivre !

Un avant africain !

Le départ de Khénissi devra être pallié par l’arrivée d’un avant-centre africain. Par ailleurs, la direction de l’EST s’active sur le marché des transferts pour trouver un remplaçant à Khénissi, sachant que l’idée de recruter un avant-centre de métier germait dans les têtes des dirigeants «sang et or» depuis un certain temps déjà.

Douze transactions pour le moment

Si la direction de l’Espérance s’active sur le marché des transferts depuis le mois de juillet avec le retour de Ghaïlane Chaâlali, le recrutement de H. Nagguez et de Alaâ Marzouki, le mouvement des transferts s’est estompé depuis le 5 octobre, date du renouvellement du contrat de Mohamed Ali Ben Romdhane, désormais «Sang et Or» jusqu’au 30 juin 2023. Pour rappel, Hamdou El Houni, Sameh Derbali et Mohamed Ali Yaâkoubi ont également renouvelé leurs bails. La direction de l’EST a laissé partir cinq joueurs : Iheb Mbarki, Chamseddine Dhaouadi, Youssef Abdelli, Bilel Ben Saha et Raed Fadaa.

Bon de sortie pour Meziane

Abderrahmane Meziane n’aura finalement pas convaincu, et on peut dire que son transfert à l’Espérance s’est avéré un véritable fiasco. L’attaquant algérien a obtenu un bon de sortie de la direction du club. Il n’a qu’à trouver preneur. Pour information, le contrat de Abderrahmane Meziane court jusqu’au 30 juin 2023. Arrivé au Parc B en janvier dernier, en provenance du club émirati Al-Aïn, le joueur n’a jamais réussi à s’imposer au sein de l’effectif «sang et or». Il a sorti plus ou moins quelques matches corrects. Sans plus. Pour un attaquant étranger, qui a coûté 1,5 million d’euros, c’était un véritable fiasco sur le double volet financier et sportif.

Ouattara vers Al Ohod ?

Ibrahim Ouattara est mis également sur la liste des départs. L’attaquant ivoirien, qui a refusé d’être transféré à l’AS Soliman sous forme de prêt, serait sur les tablettes du club saoudien Al Ohod. A ce jour, rien n’a été confirmé ni infirmé officiellement. C’est dire que l’avenir d’Ibrahim Ouattara demeure incertain, d’autant que l’éventuel retour de Anis Badri se conjugue toujours au conditionnel.

Un silence radio qui irrite

Officiellement, rien n’a filtré sur le retour de l’activité de l’équipe première de football. Les entraînements ont pourtant repris par groupes de joueurs.

Un silence radio qui irrite une frange de supporters qui n’ont pas hésité à exprimer leur mécontentement sur les réseaux sociaux quant au silence officiel, étant que rien n’a filtré sur le site du club, jusqu’à hier matin, sur la reprise des entraînements, le programme de préparation de l’équipe senior de football et les transferts des joueurs, notamment les prochains recrutements, au vu des départs quasi officiels de Khénissi et de Ouattara.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire