La semaine dernière, un drame est survenu dans la cité Ezzouhour 1. Une explosion due à une fuite de gaz a coûté la vie à trois personnes, causant des dégâts matériels considérables ce qui a nécessité la mobilisation de toute une équipe de sauvetage sur les lieux.

A priori, et selon les premiers éléments de l’enquête, l’origine de l’explosion serait une mauvaise installation d’un tuyau de raccordement de gaz de ville. Pour avoir des éclaircissements et de plus amples informations sur ce qui s’est produit, nous avons contacté le colonel major et porte-parole de la Protection civile, Moez Triaa, qui nous a expliqué les origines de l’explosion, ses causes et les gestes à adopter pour éviter les incidents qui peuvent se produire en cas de fuite de gaz.

«Samedi 17 octobre 2020, jour de l’incident, nous avons reçu un coup de téléphone à 9h00, d’un citoyen qui nous a dit qu’une forte explosion a eu lieu dans l’un des bâtiments situés dans la cité d’Ezzouhour 1. Les unités de secours se sont rendues illico presto sur les lieux, avec les équipements nécessaires, deux ambulances, un camion tactique, un camion grue et une équipe pour l’opération de sauvetage. L’incident a fait trois victimes : deux femmes et un jeune homme de 23 ans . En effet, le premier étage de l’immeuble concerné s’est complètement effondré, idem pour une partie d’un bâtiment voisin. L’explosion a également provoqué des fissures dans d’autres bâtiments voisins, ce qui a engendré l’évacuation de neuf familles», note le porte-parole de l’office de la Protection civile.

Et de renchérir : «Selon les premières informations que nous avons eues, nous avons pensé qu’il s’agissait d’une explosion due à une bouteille de gaz, sauf qu’il s’est avéré qu’il s’agissait d’une fuite de gaz, causée par une mauvaise installation d’un tuyau de raccordement de gaz de ville. Ce qui a notamment favorisé l’explosion est la présence d’un élément déclencheur, à savoir le craquement d’un briquet. Apparemment, la victime a essayé d’allumer la cuisinière au moment de la fuite», explique encore le colonel.

Moez Tria qui précise que le mélange explosif d’air et de gaz, qui se forme en cas de fuite et qui se propage dans un espace fermé et non aéré, provoque souvent une explosion au moindre contact d’une source d’inflammation. «A ce titre, il est vivement recommandé à tous les usagers de gaz de ville ou de gaz en bouteille, d’aérer les espaces et en cas de détection de fuite de gaz, de ne pas craquer d’allumettes ou d’appuyer sur un interrupteur. En effet, les bouteilles de gaz ne présentent pas un vrai danger lorsqu’elles sont placées en dehors et qu’elles soient exposées à l’aération.

Le gaz de ville, quant à lui, présente un risque plus élevé de cas de fuite, surtout si les tuyaux ne sont pas bien raccordés ou installés, car il contient une densité de gaz supérieure à celle des bouteilles de gaz. Il faut donc prendre ses précautions, adopter les bons réflexes, aérer et ventiler quotidiennement l’espace, ouvrir les fenêtres et les portes et éviter de provoquer des étincelles (sources de chaleur) qui pourraient engendrer une explosion».

Charger plus d'articles
Charger plus par Hela SAYADI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire