Les Aghlabides poursuivent leur quête des pièces qui manquent au puzzle.

Certes, l’équipe campe sur ses positions et ne semble pas à la traîne, mais le plus important pour le technicien aghlabide est de trouver la bonne formule en défense, sachant que l’équipe a pris trop de buts au cours de la saison écoulée. Ce qui a amené le technicien Hafedh Hamzaoui à prendre le taureau par les cornes en vue de peaufiner et bonifier un groupe qui en a bien besoin. En collaboration avec la commission de recrutement, le coach piste actuellement des éléments selon des postes précis à pourvoir. Tout d’abord en défense, où le poste de gardien de but devrait changer de main après le départ de Frioui. En défense, après l’engagement des Chortani et Guesmi, le staff technique semble rassuré par les solutions défensives, notamment en raison des pourparlers en cours avec Slim Bacha. La reprise de ce dernier redonnera plus de stabilité à la défense, vu son expérience. Dans les autres compartiments du jeu, le pivot et ex-sociétaire du CS Chebba, Haj Fraj,  ainsi que les attaquants Amri (ESHS) et Hannachi (CO Médenine) ont signé des contrats en faveur de la JSK. Ces renforts permettront à l’équipe de retrouver sa vigueur pour réussir les rencontres des barrages qui s’annoncent délicates, vu l’enjeu et les conséquences pour l’avenir du club en Ligue 1. Les supporters ont également suggéré le recrutement de certains anciens enfants du club qui ont brillé la saison écoulée avec l’AS Sébikha, l’attaquant Gardabbou en tête.

Une décision qui fait jaser

Les autorités régionales ont choisi la salle polyvalente Aziz-Miled pour accueillir le centre d’hospitalisation du Covid. Cette décision n’a pas plu ni aux supporters aghlabides ni aux sportifs des différentes disciplines évoluant dans cette salle. Les joueurs et les fans ont ainsi organisé un sit-in devant la salle Aziz-Miled pour contester cette décision et appeler les responsables à revoir leur choix. Et le président de la section basketball, Wajih Alouini, d’expliquer : « Nous sommes surpris de la décision de choisir l’unique salle polyvalente (Aziz-Miled) comme centre d’hospitalisation du Covid à Kairouan. Ladite salle accueille les activités de plus de 500 licenciés des différents sports, et, en l’absence de ressources budgétaires,  il sera difficile d’assurer les entraînements et les rencontres officielles ailleurs. Nous demandons aux autorités régionales de revoir ce choix pour le bien des jeunes de la région». Bref, en l’absence de salle et de ressources (effets huis clos et Covid), les différentes catégories, en handball et en basketball seront obligés d’en payer le prix fort !

Mohamed Sahbi CHAFRA

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire