La mainmise de l’Espérance sur le championnat pourra-t-telle se prolonger pour la cinquième saison de suite? Ou bien verra-t-on de sérieux rivaux pour le doyen des clubs tunisiens?

L’Espérance Sportive de Tunis est condamnée à faire du championnat national ce qu’a enduré Sisyphe avec son sort mythologique, consistant à être interminablement et inlassablement à la quête du sommet. Mais avec la seule différence de parvenir très souvent à atteindre l’objectif visé.

La métaphore peut tenir la route, dans la mesure où la compétition est un éternel recommencement auquel sont condamnés les clubs sportifs et dont le sommet (ou la consécration) est toujours l’apanage des plus forts et des plus compétents.

Le meilleur exemple à suivre à ce propos est l’Espérance qui a raflé trente titres de championnat laissant loin derrière elle tous ses autres rivaux.

Cette fois, l’Espérance remettra son trentième titre en jeu, dans le cadre d’une saison 2020-2021 qui pourrait ne pas ressembler à ses précédentes.

Le CA, principal rival

En effet, la concurrence sera beaucoup plus accrue cette fois-ci en présence de plusieurs prétendants sérieux. Il y a d’abord le Club Africain qui est sommé de faire une saison exceptionnelle à l’occasion des festivités de son centenaire.

Les «Rouge et Blanc» sont en train de déployer de gros moyens afin de récolter des titres et rehausser cette occasion historique avec, prioritairement, le championnat de Tunisie qui lui échappe depuis 2015.

Mais l’Espérance fera tout son possible pour remporter un autre titre de championnat quitte à «gâcher» la fête de son frère-ennemi de toujours.

En plus du CA, il y aura l’Union Sportive Monastirienne qui a réussi une saison à la fois exceptionnelle et historique en remportant la coupe et en terminant en troisième position du championnat national.

Et même si l’ESS et le CSS se débattent dans plusieurs problèmes de diverses natures, ils resteront quand même de sérieux concurrents à respecter, notamment dans les confrontations directes.

Recrutement d’un attaquant : ça cale !

Le calendrier de la nouvelle saison peut être qualifié de normal, voire bon à prendre, dans la mesure où le premier choc aura lieu à Monastir. Où les «Sang et Or» chercheront à prendre leur revanche après leur défaite en finale de la Coupe. Ce sera donc pour le compte de la deuxième journée. Les autres grands rendez-vous de l’Espérance auront lieu à la cinquième journée face à l’ESS à Radès, à la huitième journée contre le CSS à Sfax, et à la onzième journée contre le Club Africain. Alors qu’à l’ultime journée du championnat, l’Espérance recevra l’ES Métlaoui à Tunis.

Par ailleurs, sur le plan des préparatifs pour la nouvelle saison, l’Espérance n’a rien fait d’exceptionnel jusqu’à présent. Le staff technique est reconduit et aucun attaquant de marque n’a débarqué pour le moment. Tout dépendra vraisemblablement du départ (ou du maintien) de Taha Yassine Khénissi!

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire