La Galerie Saladin à Sidi Bou Saïd accueille du 31 octobre au 15 novembre 2020 «Mindfulness», la première exposition personnelle de l’artiste origamiste (paper artist) Sawsen Laouiti. 

Au cœur de cette exposition figure l’art de l’origami, explique la commissaire de l’exposition, Rim Benboubaker. Venue tout droit du pays du Soleil-Levant, cette pratique de l’origami, héritée du folklore japonais, consiste à reproduire des objets ou des personnages uniquement avec du papier, tout simplement grâce à des jeux de pliage. L’origami demande un certain talent, une bonne pratique et une sacrée dose d’imagination pour parvenir à recréer le modèle d’origine avec fidélité.

Sawsen Laouiti expérimente sans cesse de nouveaux modes de pliage du papier et elle s’est distinguée par la création de superbes figures géométriques, en arrivant même à concevoir des objets manufacturés et de design. Son intention est de partager avec autrui l’indéfinissable beauté qui émane de la simple action, consistant à plier du papier : quand les marques de pliure se superposent, donnant naissance, comme par magie, à des formes inattendues, l’origamiste éprouve un ineffable sentiment de stupeur et de joie. Les formes prennent vie presque spontanément, par une sorte de logique intrinsèque au matériau lui-même… Plier du papier permet vraiment de percevoir le monde dans sa plénitude.

Etre là, ici et maintenant, portée par la magie de la création, en savourer chaque instant… vivre intensément ses ressentis, se connecter à ses émotions et à ses croyances, accepter ce qui est, accueillir ce qui vient avec bienveillance, hors de tout jugement. Et, surtout, observer les détails environnants, mettre en lumière les émotions qu’ils suscitent pour, enfin, créer. Elle est la démarche de l’artiste qui, à travers un ancrage au cœur de la matière et une mise en volume de ses émotions, nous propose des mosaïques de son parcours, des fragments de vie. L’objectif de son travail est d’aborder les œuvres comme des expériences sensorielles et de les vivre comme un retour aux sources, une découverte de soi, mais surtout une histoire à partager.

Avec « Mindfulness», elle invite à un voyage onirique dans son univers fait d’origamis et de papiers. Empreint d’une apparente légèreté et d’une grande délicatesse, le papier étonne par sa robustesse et les possibilités infinies qu’il offre.

Chaque pli devient alors une méditation qui transforme la composition artistique en un état de transe et qui libère un champ énergétique unique. Un potentiel illimité de formes, de textures et de couleurs que fait découvrir avec émotion cette artiste passionnée.

Passionnée d’origami  depuis son enfance, Sawsen Laouiti a ressenti en elle ce besoin de créer et de s’exprimer de ses mains pour sculpter la matière, toucher les textures et harmoniser les couleurs. Le papier s’est imposé à elle comme une évidence. Ce matériau si délicat et à la fois si résistant l’a toujours fascinée, tant par ses textures que par les possibilités infinies qu’il offre.

Passer d’une feuille en 2D plate à une sculpture en 3D est une source d’émerveillement pour elle jusqu’à ce jour, même sur des formes basiques. Créer, partager … tels sont les verbes de sa vie, les motivations essentielles qui la poussent à agir au quotidien. Sa démarche artistique se base sur la mise en volume de ses émotions et l’observation des détails qui l’entourent.

La trame d’un tissu, la finesse d’une broderie, l’émail d’une céramique traditionnelle, le papier glacé d’un vieux magazine, la beauté de la nature ou encore d’un ciel nuageux sont autant de sources d’inspiration et de nuances de couleurs qui composent sa palette.

Compte tenu de la situation actuelle, et afin de garantir la sécurité de chacun, l’exposition «Mindfulness» se déroulera sans vernissage et, afin de respecter les consignes sanitaires gouvernementales liées à la Covid-19, 8 personnes maximum peuvent entrer dans la galerie le temps d’une visite, informe la galerie, sachant que le port du masque est obligatoire.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire